RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Le mug

S’aventurer en solo sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle… sans smartphone

Le Mug d’ouverture

Lili Sohn pour "Partir sur les chemins de Compostelle"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

15 juin 2022 à 11:41Temps de lecture14 min
Par François Saint-Amand

Une déconnexion totale pour une reconnexion intérieure. L'autrice de BD Lili Sohn a sillonné les chemins de Compostelle en 2020, sans le moindre smartphone. Elle a raconté son périple dans Le Mug.

Pendant deux mois, l'autrice de BD française Lili Sohn, connue notamment pour La guerre des tétons, a délaissé ses planches pour s'enfermer dans sa propre bulle. Pendant 45 jours, elle a marché 25 km pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle depuis Cajarc et le Mas de Jantille. 

Beaucoup de personnes s'aventurent sur un tel périple, même le footballeur brésilien Ronaldo. L'expédition de Lili Sohn, qu'elle relate dans Partir sur les chemins de Compostelle, s'est néanmoins transformée en un véritable parcours du pèlerin au sens premier du terme : elle a parcouru les chemins de Saint-Jacques sans smartphone.

Une atmosphère mystique renforcée par une déconnexion totale

Si la solitude liée à cette difficulté supplémentaire est d'abord "abyssale" reconnaît l'autrice, la déconnexion numérique rencontre parfaitement l'effort humain que demande une telle expédition. La marche s'inscrit en effet à l'encontre de la vitesse régie par un monde ultra-connecté.

Le corps est certes mis à l'épreuve, mais il en dégage une paix intérieure qui peut être trouvée uniquement par le mysticisme du parcours et l'abandon de toute technologie numérique. "La marche il y a quelque chose de méditatif. On rentre forcément dans un état qui nous questionne sur notre spiritualité, on ne peut pas passer à côté. C'est très intéressant de se laisser décanter, de gérer ce vide, ce rien, une espèce de méditation qui est extrêmement agréable. C'est un peu le divin sans le sacré" confie Lili Sohn.

Par ailleurs, de nombreuses églises surplombent les collines qui se dressent sur le passage : elles serviront de lieux de méditations, même pour les non-croyants.

iStock / Getty Images Plus

Articles recommandés pour vous