RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Saugrain après la 8e étape du Dauphiné : "Avec Padun, on a découvert un grand grimpeur et peut-être plus que ça"

Richie Porte a remporté le Critérium du Dauphiné.
07 juin 2021 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Pierre Lambert avec Rodrigo Beenkens

Mark Padun a réalisé la passe de deux après sa victoire samedi. Ce dimanche, il a remporté la dernière étape du Critérium du Dauphiné. L’Ukrainien a donc remporté les deux grosses étapes de montagne et repart avec le maillot de meilleur grimpeur. Richie Porte remporte le général.

L’Ukrainien de 24 ans a épaté notre consultant Cyril Saugrain "On a découvert un grand grimpeur et peut-être plus que ça, car il a gagné de deux façons différentes. Il a gagné hier en échappée en sortant du bloc des leaders et en distançant celui qui gagne le Dauphiné. Et aujourd’hui, dans un autre registre, lors d’une échappée au long cours. On sait qu’il a quelques qualités de rouleurs, il l’a prouvé dans son pays. On est peut-être en train de découvrir un talent qui sait faire autre chose que grimper dans les années à venir."

Au-delà de Padun, l’équipe qui a marqué des points sur cette course, c’est Ineos : "Incontestablement. Le bloc a été solide et il y a eu de la maîtrise. Je n’ai senti à aucun moment qu’il puisse être inquiété. On peut aussi dire qu’Astana avec Lutsenko et Izaguirre ont marqué des points et vont pouvoir répondre sur certaines étapes du Tour de France."

Si du côté Ineos, on peut être satisfait, certains ont par contre déçu comme l’explique notre consultant : "Je m’inquiète de la Movistar, à cause des choix tactiques qui sont contestés. Hormis Valverde qui a impressionné sur sa victoire d’étape, le reste de l’équipe m’a plutôt déçu et l’équipe peut sortir avec des moins. Il faut aussi pointer les deux dernières étapes qui n’ont pas rassuré le bloc équipe de Roglic. Même s’il n’était pas sur la course, ses équipiers n’ont pas su suivre le rythme de Tao Ggeoghegan Hart."

Absents du Dauphiné, Pogacar et Roglic seront bien présents au Tour. Mais pour gagner, il faudra sans doute dompter Ineos comme le confirme Cyril Saugrain : "Ils savent que l’opposition va être très solide. Roglic peut se dire que ça va peut-être être un peu court en termes d’équipiers dans la confrontation. Mais a-t-il réellement besoin de prendre le maillot très tôt pour gagner la course, non. Et puis pour Pogacar, il a prouvé qu’il n’avait pas besoin d’équipe pour gagner le Tour l’année dernière. Il sait que c’est faisable autrement et il va jouer sur ses qualités, mais il faudra avoir une tactique assez claire pour déstabiliser le bloc Ineos. Car c’est l’équipe la plus solide et c’est l’équipe qui a les hommes qui vont le plus vite au chrono. Et dans les deux épreuves solitaires, ils pourront créer des différences. Et on ne sait pas si les adversaires peuvent créer des différences suffisantes pour déstabiliser le bloc", conclu notre consultant.

Le Tour de France 2021, c’est déjà fin du mois de juin avec un départ le 26 en Bretagne.

Articles recommandés pour vous