Nations League - Foot

Sans ses stars, la France se fait rejoindre par la Croatie

Chrisopher Nkunku et Domagoj Vida

© Tous droits réservés

06 juin 2022 à 20:44Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda avec AFP

Sans ses stars Karim Benzema, Kylian Mbappé, Raphaël Varane, N'Golo Kante ou encore Hugo Lloris, la France a partagé 1-1 à Split face à la Croatie pour son deuxième match en Ligue des Nations.

Adrien Rabiot avait permis aux Bleus de mener 0-1 après 52 minutes mais Andrej Kramaric a finalement égalisé sur penalty pour les Croates,  particulièrement actifs en fin de match mais stoppés par les parades magistrales du gardien français Mike Maignan.

Dans le groupe 1 de cette Ligue A de Ligue des Nations, France et Croatie restent bloquées à 1 points tandis que le Danemark s'envole avec six points grâce à son succès 1-2 en Autriche (3 pts).

Loading...

Dix changements pour des Bleus remaniés

Au coup d'envoi, Didier Deschamps n'a envoyé sur la pelouse que deux champions du monde, Benjamin Pavard et Presnel Kimpembe, et un seul rescapé de la défaite face aux Danois, Aurélien Tchouaméni. Mbappé, toujours gêné à un genou, ne s'est même pas échauffé.

Même l'infatigable Antoine Griezmann a été ménagé au coup d'envoi, une première en 22 matches, avant d'entrer en jeu pour la dernière demi-heure.

Mais après huit matches de suite en 3-5-2, l'ajustement le plus inattendu concernait le schéma tactique, avec le retour du système de la finale du Mondial-2018: sept joueurs à vocation défensive et une défense à quatre.

Modric acclamé, Kimpembe précieux

Si l'objectif de la soirée était de retrouver de la solidité après les brèches entrevues face aux Danois, il n'a été atteint que partiellement, avec une fin de rencontre à oublier et de multiples imprécisions en début de match, qui auraient pu coûter très cher.

Même Tchouaméni, d'ordinaire sobre et précis malgré ses 22 ans, s'est montré maladroit en perdant quelques ballons, comme Pavard et William Saliba.

Jusqu'au penalty, les Bleus ont systématiquement trouvé le moyen de gommer leurs erreurs et rattraper leurs bourdes, notamment grâce à la vigilance de leur capitaine du soir, Kimpembe.

Le Parisien a été précieux, comme son ancien partenaire du PSG Moussa Diaby, très disponible et proche d'ouvrir la marque d'une frappe détournée par Dominik Livakovic (39e).

En face, les vibrants chants des 30.000 supporters croates ont guidé des "Vatreni" également en reconquête après avoir subi une humiliation à domicile vendredi, face à l'Autriche (3-0).

L'attraction locale, logiquement, s'appelait Luka Modric. Le meneur de jeu du Real Madrid, récemment sacré champion d'Europe, a démarré sa soirée par une belle accolade avec Benzema, avant de recevoir un immense hommage, tifo à l'appui, pour sa 150e sélection.

Il a même failli marquer sur une frappe lointaine, arrêtée par Maignan. Et il a pu jubiler sur l'égalisation, douze minutes plus tard depuis le banc de touche, aux côtés de tout le stade, heureux comme après une victoire.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous