RTBFPasser au contenu

Regions

Sans animaux sauvages, l'European Circus Festival de Liège est à la peine

Sans animaux sauvages, l'European Circus Festival de Liège est à la peine
06 janv. 2015 à 11:471 min
Par OPPENS Xavier Van

Des spectateurs qui, à défaut d'éléphants, de tigres et de lions, ont dû se contenter de quelques chameaux, lamas, chevaux et de petits poneys. Les années précédentes, les 1300 places du chapiteau étaient généralement toutes occupées lors des deux représentations quotidiennes. On est loin du compte cette fois. "Nous avons eu une baisse de près de 30% au niveau des entrées, explique Maurice Agnessens (l’un des responsables de l'European Circus Festival). L’une des raisons principales à cela : la loi interdisant la présence d’animaux sauvages. Ces animaux sont la propriété de grandes compagnies internationales. Elles sont donc reparties dans des pays où leur présence était acceptée (y compris proche de nous !). Le plus étonnant est l’exemple du Festival de Monaco. Monaco est en Europe, que je sache. Les animaux sont interdits en Belgique mais on peut les voir se produisant à Monaco via la télévision… Absurde !"

Et Maurie Agnessens d’envisager l’avenir avec une certaine appréhension, même s’il ne veut pas aller trop vite dans son jugement... "Là, ce n’est que la première année. On attendra l’année prochaine pour tirer des conclusions définitives…"

L'interdiction des animaux sauvages est sans doute la principale raison de cette baisse de fréquentation, mais l'European Circus estime aussi que la multiplication des animations (comme le festival de sculptures de glace aux Guillemins par exemple) ont détourné une partie du public habituel.

RTBF

Articles recommandés pour vous