RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Sanctions contre la Russie : selon Didier Reynders, la grande majorité des milliards d’avoirs russes gelés le sont seulement dans cinq États membres

Images d'illustration
12 juil. 2022 à 09:41Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par K.D.

Sur les 13,8 milliards d’euros d’avoirs d’oligarques russes et d’autres entités gelés dans les pays de l’Union européenne dans le cadre des sanctions internationales contre Moscou, plus de 12 milliards le sont dans cinq États membres seulement, a fait observer mardi le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, à son arrivée à un conseil des ministres de l’UE à Prague.

"Nous devons continuer de convaincre d’autres États membres de faire de même", a souligné le Belge, dont les services ont envoyé un courrier aux moins bons élèves pour leur réclamer plus d’informations et expliquer les bonnes pratiques.

Nous devons continuer de convaincre d’autres États membres de faire de même

 

Discrétion sur les noms des 5 pays

"J’espère que dans les prochaines semaines, nous constaterons une augmentation de ces processus dans tous les États membres", a poursuivi Didier Reynders. Il s’est refusé à dévoiler le nom des cinq pays de l’UE les plus performants en la matière, renvoyant à la rentrée politique, une fois que les autres États membres auront pu fournir leurs informations.

J’espère que dans les prochaines semaines, nous constaterons une augmentation de ces processus dans tous les États membres

En Allemagne, le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, avait à la mi-juin chiffré la somme gelée dans ce pays à 4,48 milliards d'euros. La Belgique, elle, avait gelé en avril dernier 2,7 milliards d'euros d'actifs russes, selon le ministre des Finances Vincent Van Peteghem.

Une directive est en préparation pour permettre, dans un second temps, des procédures judiciaires dans les États membres afin de confisquer les avoirs et récupérer cet argent dans un fonds communautaire pour soutenir la population ukrainienne. La violation des sanctions doit en outre être ajoutée à la liste des eurocrimes.

Fin juin, la "task force" des alliés occidentaux chargée de traquer les avoirs des élites russes (Repo) avait indiqué que 30 milliards de dollars d'avoirs détenus par des oligarques ou membres de l'élite russe sanctionnés avaient été bloqués, ainsi que quelque 300 milliards de la Banque centrale russe.

Cette "task force" comprend les États-Unis, l'Australie, la France, le Canada, l'Allemagne, le Japon, l'Italie, le Royaume-Uni et la Commission européenne.

Didier Reynders : "La majorité des avoirs russes gelés le sont dans cinq États membres" (en anglais)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le championnat de football reprendra en août malgré la guerre

Guerre en Ukraine

L'homme le plus riche d'Ukraine cède son empire médiatique à l'Etat

Monde Europe

Articles recommandés pour vous