RTBFPasser au contenu

Samusocial: Michel Degueldre n'est "pas très fier" de son mail menaçant des journalistes

C'est un document qui avait fait beaucoup de bruit la semaine dernière, en pleine commission d'enquête sur la gestion du Samusocial bruxellois. Fin mai, dans un mail adressé au responsable communication de l'asbl, le président du CA Michel Degueldre demandait "une recherche approfondie sur la vie, les études, habitudes, convictions, amis, familles des deux vedettes journalistiques de Vif et RTBF".

A cette période, les deux médias publient les premiers articles sur le sujet en tentant tant bien que mal d'obtenir des informations sur la comptabilité opaque du Samusocial.

>>> A lire aussi : Samusocial: quand le président du CA voulait enquêter sur les journalistes et un député

Lors de son audition devant la commission d'enquête ce mardi 19 juillet, Michel Degueldre a expliqué dans quel contexte il avait rédigé son courriel.

J'ai dû être excédé et fâché parce que je ne comprenais pas la démarche 

"Quelqu'un m'a interrogé sur le Samusocial, ça n'a pas duré longtemps. Très rapidement les questions ont dérivé vers la situation de salarié de l'administrateur délégué et les problèmes financiers en rapport avec cette situation-là", a-t-il expliqué. La question a surpris le président du CA qui explique qu'il a été sollicité par plusieurs journalistes sur ce sujet. "Je me demande qu'est-ce qu'on me veut, qu'est-ce que je dois faire", se souvient-il.

Michel Degueldre poursuit: "A la longue, j'ai dû m'énerver. J'ai dû me prendre un coup de sang. j'ai dû être excédé et fâché parce que je ne comprenais pas la démarche. Je ne comprenais pas les questions".

"J'ai écrit ce mail un soir parce que notre responsable de la communication était en Bretagne. Je ne voulais pas lui téléphoner. Je n'en pouvais plus et donc j'ai écrit en me disant qu'il le lirait à son retour à Bruxelles. A posteriori je me rends compte combien ce mail était maladroit. Quand je le relis moi-même, je ne suis pas très fier".

Articles recommandés pour vous