Icône représentant un article audio.

Transversales

Sainte-Sophie, redevenue mosquée depuis un an et demi

Transversales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

20 févr. 2022 à 06:52Temps de lecture15 min
Par Olivier Nederlandt

C’était en juillet 2020 :  Sainte-Sophie, édifice emblématique d’Istanbul, en Turquie, venait de rouvrir à la prière des croyants. Une décision prise par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Une décision qui aura suscité bien des questions, mais aussi des inquiétudes quant à la protection et à la vocation universelle de ce lieu.

D’abord basilique byzantine au milieu du 6 ième siècle, puis convertie en mosquée lors de la conquête de Constantinople par le sultan Mehmet II en 1453, Sainte-Sophie sera ensuite transformée en musée dans l’entre deux guerres par le fondateur de la république turque, Mustafa Kemal Atatürk. Il avait alors voulu faire de ce lieu de culte le symbole de la république turque laïque qui venait de naitre.

Pour de nombreux spécialistes, sa récente réouverture au culte musulman prouve que le président turc s’éloigne de plus en plus du principe de laïcité qui avait prévalu dans les années 30.

Les autorités avaient affirmé en juillet 2020 que les touristes pourraient continuer de visiter Sainte-Sophie, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce n’est tout à fait ce qui s’est passé, comme vous allez le découvrir dans ce reportage réalisé par Anne Andlauer à Istanbul pour Transversales

Articles recommandés pour vous