RTBFPasser au contenu

Regions

Saint-Gilles : drôle d’histoire pour une voiture mal garée

Saint-Gilles : drôle d’histoire pour une voiture mal garée
20 mai 2022 à 09:041 min
Par Marc Oschinsky

Pascale est un peu soufflée par la mésaventure qui lui est arrivée le week-end dernier. Enfin, qui est arrivée à sa voiture. Elle l’avait laissée au début de la semaine dans sa rue. Quelques jours plus tard, la police vient mettre des panneaux signalant que le stationnement y serait interdit samedi. Sauf qu’elle n’a pas été informée de cette interdiction puisque, toute la semaine, elle était à l’étranger pour son travail.

Résultat : samedi matin, très tôt deux agents sonnent chez elle pour lui demander de déplacer sa voiture. Ils tombent sur le fils de Pascale, qui n’a pas le permis. Pas grave ! Les agents se proposent de déplacer la voiture.

Un geste somme toute bien sympathique, qui part d’un bon sentiment. Les agents ont donc garé la voiture dans une rue parallèle. Juste à côté d’autres panneaux. Des panneaux bien visibles. Des panneaux qui interdisaient eux aussi tout stationnement ce jour-là.

Résultat : une heure plus tard, la voiture est enlevée par la fourrière. Certes, ce n’est plus la police qui a demandé l’enlèvement mais apparemment des fonctionnaires communaux. En même temps, pour Pascale, ça ne change pas grand-chose. Elle doit quand même passer à la police. Puis à la fourrière. Où elle doit payer 260 euros, pour un "dépannage" d’à peine quelques centaines de mètres…

Nous avons demandé une réaction à la zone de police Midi. Et, après 24 heures d’attente, nous avons reçu un mail. Qui se terminait comme suit : " Le PV est annulé. Et la facture de la fourrière sera entièrement remboursée par la zone Midi. "

Comme quoi, parfois, même les histoires de voitures mal garées peuvent connaître une happy end.

Articles recommandés pour vous