RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sabca et Sabena Aerospace rassemblées dans Blueberry, nouveau groupe aérospatial belge

Sabca et Sabena Aerospace rassemblées dans Blueberry, nouveau groupe aérospatial belge
19 juin 2020 à 10:51 - mise à jour 19 juin 2020 à 12:58Temps de lecture4 min
Par Jean-François Noulet

En février dernier, Dassault, propriétaire de la Sabca avait annoncé vouloir se défaire de sa filiale belge. L’Etat belge, via son bras financier, la SFPI, et Sabena Aerospace se sont portés acquéreurs en acceptant de débourser 74,5 millions d’euros. L’opération a été approuvée par l’auditorat de l’Autorité belge de la concurrence. La Sabca emploie 1000 personnes en Belgique, à Haren, Gosselies et Lummen. Aujourd’hui, la Sabca et Sabena Aerospace sont réunies dans une même entité baptisée Blueberry.

Créée en 1920, la Sabca était liée au groupe Dassault depuis la fin des années 60. En février dernier, Dassault a décidé de revendre la participation de 96,85% qu’il détenait dans la Sabca. Pour sauver le millier d’emplois concerné par la Sabca et pour assurer un avenir à la société, une solution belgo-belge a été mise sur la table. C’est la holding publique fédérale belge, la SFPI qui s’est jointe à Sabena Aerospace pour racheter la Sabca. Sabena Aerospace et la SFPI deviennent, par la même occasion les actionnaires du holding Blueberry, le " premier écosystème belge dédié au développement durable de l’industrie aérospatiale réunissant des entreprises de haute technologie tournées vers l’avenir ", peut-on lire dans le communiqué de présentation du nouveau groupe.

La Sabca est donc désormais détenue par Blueberry, une nouvelle société de holding belge dont les actionnaires sont SABENA AEROSPACE (50,01%) et la Société Fédérale de Participations et d’Investissement (49,99%). L’accord a reçu le feu vert des autorités de la concurrence et a été finalisé. En ce qui concerne les 3,15% restants des actions SABCA, Blueberry lancera une offre publique d’acquisition obligatoire qui aboutira, à terme, à l’acquisition de toutes les actions de SABCA par Blueberry et au retrait de la cotation de SABCA sur Euronext.

Sabca et Sabena Aerospace sont complémentaires

SABENA AEROSPACE et SABCA, deux acteurs belges de l’industrie aérospatiale, ont, selon leurs responsables, des activités complémentaires. Leur union apportera de l’efficacité en renforçant les deux sociétés grâce au caractère complémentaire de leurs activités, au partage de leur connaissance du marché et à une organisation industrielle optimisée. SABCA est spécialisée dans la fabrication de composants de haute technologie pour l’industrie aéronautique et spatiale ainsi que dans la maintenance des avions militaires. De son côté, SABENA AEROSPACE qui est spécialisée dans l’entretien et la réparation des avions et qui assiste les compagnies aériennes de passagers et de fret ainsi que les forces aériennes dans la maintenance de leurs flottes. " Nous avons toujours eu comme grande ambition de rassembler des sociétés dans l’optique de renforcer l’industrie aérospatiale en Belgique. Je suis très fier que nous ayons réussi à réunir SABCA et SABENA AEROSPACE comme les deux pionnières qui mettront tout en œuvre pour développer davantage l’écosystème qui nourrira à la fois les membres actuels et futurs du groupe ", explique Stéphane Burton, l’Administrateur délégué de Blueberry et de Sabena Aerospace. Il estime par ailleurs que le rapprochement des deux sociétés leur permettra " d’accéder à de nouveaux segments de marché, à du financement ainsi qu’à des conditions d’achat compétitives et prendre un rôle de leader pour préparer l’industrie pour l’avenir ".

Le nouveau groupe devrait avoir les reins plus solides économiquement : " Nous sommes actifs dans divers marchés dans l’industrie aérospatiale et sommes capables de répondre aux besoins en évolution de nos clients avec nos produits et nos services. Cela nous rend plus résilients, tant dans des conditions économiques favorables que défavorables ", explique Thibauld Jongen, Administrateur délégué du groupe Sabca

Ce nouveau projet industriel arrive au moment où l’ensemble de l’industrie aérospatiale est confronté à des défis majeurs et cherche des moyens de faire face aux conséquences de la crise du COVID-19. Cependant, selon les responsables de Bluebery, les premières estimations montrent que la formation de ce nouveau groupe sera en mesure d’atténuer l’impact de la crise sanitaire sur SABENA AEROSPACE et SABCA en raison de leur diversification dans différents segments de l’industrie aéronautique. Les secteurs spatial, militaire, du fret devraient compenser la réduction de l’activité dans l’aviation civile.

Stimuler le développement de la main-d’œuvre qualifiée

Le patron du nouveau groupe Blueberry, Stéphane Burton, souhaite aussi que le rapprochement entre la Sabca et Sabena Aerospace stimulera l’innovation et soutiendra la croissance durable du secteur. " Nous avons comme projet concret de mettre en place une ‘Aerospace Academy’afin de développer de nouvelles compétences dans des domaines où il existe une pénurie de main-d’œuvre qualifiée telle que les techniciens et les cadres spécialisés et afin de rechercher des solutions pour optimiser les processus de production et réduire l’empreinte écologique de l’industrie ", a-t-il expliqué.

Avec le soutien financier de l’Etat fédéral

La SFPI, le bras financier de l’Etat fédéral, a déboursé une partie des 74,5 millions nécessaires au rachat de la Sabca et lui redonner des couleurs belgo-belges et aussi pour garantir le millier d’emplois de la société. " Le secteur aérospatial est d’une importance stratégique pour l’économie belge, représentant près de cent mille emplois directs et indirects, tant dans les services que dans la production industrielle. Ce projet renforce l’écosystème aérospatial qui reste l’un de nos secteurs d’investissement clés", a déclaré Tom Feys, Directeur des investissements de la SFPI.

Blueberry possède 4 sites : Zaventem, Haren, Gosselies et Lummen. Le groupe emploie plus de 1200 personnes en Belgique et à l’étranger. Il est actif dans plus de 10 pays : Belgique, Luxembourg, Allemagne, Italie, États-Unis, Maroc, Tanzanie, Congo RDC, Congo Brazzaville, Zimbabwe et Mauritanie. Ensemble, le groupe réalise un chiffre d’affaires cumulé de 250 millions d’euros.