RTBFPasser au contenu

Economie

Ryanair a "contacté l'inspection sociale belge" et se dit "prêt à collaborer"

Ryanair a "contacté l'inspection sociale belge" et se dit "prêt à collaborer"
22 oct. 2015 à 16:431 min
Par Belga News

"Nous avons contacté l'inspection sociale belge et sommes prêts à répondre à toutes les questions qu'ils pourraient avoir", réagit Ryanair jeudi après la publication par La Dernière Heure d'informations selon lesquelles une descente de l'Inspection sociale aurait eu lieu lundi auprès du personnel à Zaventem. Les inspecteurs avaient déjà rendu visite à Ryanair en juillet dernier, rappelle la compagnie aérienne irlandaise.

Contacté par Belga, la direction générale Inspection sociale du SPF Sécurité sociale n'était pas au courant d'une visite de ses agents à Zaventem lundi. Elle relève toutefois qu'une analyse est en cours pour déterminer si les travailleurs doivent être assujettis au droit social belge plutôt qu'irlandais. La DG Contrôle des lois sociales du SPF Emploi n'a pas pu confirmer la tenue d'une descente non plus.

"Ryanair vole de/vers Charleroi depuis 1997 et Zaventem depuis 2014 et nous nous conformons pleinement à toutes les lois et taxes européennes, et continuerons à agir ainsi", a indiqué la compagnie par courriel.

Selon les informations de la DH, relayée par La Libre, les sociétés intermédiaires par lesquelles la compagnie low-cost emploie ses travailleurs - afin d'éviter les charges sociales - sont visées. Certains pilotes et membres d'équipages craignent d'être mis à l'amende à la place de Ryanair.

Loading...

 

 

"Ryanair vole de/vers Charleroi depuis 1997 et Zaventem depuis 2014 et nous nous conformons pleinement à toutes les lois et taxes européennes, et continuerons à agir ainsi", a indiqué la compagnie par courriel.

Selon les informations de la DH, relayée par La Libre, les sociétés intermédiaires par lesquelles la compagnie low-cost emploie ses travailleurs - afin d'éviter les charges sociales - sont visées. Certains pilotes et membres d'équipages craignent d'être mis à l'amende à la place de Ryanair.

Sur le même sujet