RTBFPasser au contenu

Scène - Théâtre

RUUPTUUR, une danse de combat orchestrée par Mercedes Dassy à l’Atelier 210

RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022

Après 2 solos en prise directe avec l’époque, " i-clit " sur la nouvelle vague de féminisme et " B4 Summer " sur l’engagement et sa légitimité, Mercedes Dassy élargi son propos avec le thème de la rupture. Amoureuse, politique, cathartique. Dans le bruit et la fureur, RUUPTUUR est une chevauchée fantastique pour 4 danseuses en mutation. A L’Atelier 210 à Bruxelles puis au Théâtre de Liège.

RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022
RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022 Michiel Devijver

Femmes centaures à corps et à cri

Mercedes Dassy, peut-on lire, " utilise son corps comme arme, comme outil, […] comme super-objet, comme vecteur de son engagement dans une lutte totale. " Pour RUUPTUUR, le corps est augmenté d’un harnachement " futuriste " qui fait de chaque danseuse une femme centaure-cyborg en rupture de ban. Un costume complété par un pantalon en cuir et des combats shoes. Il y a du Mad Max, version 1979, dans l'air. On l’a compris, on ne fera pas de pointes sur le plateau de l’Atelier 210.

RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022
RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022 Laeticia Bica

Ruer dans les brancards

La figure du cheval, tantôt lancé au galop, tantôt contraint, dressé, cadenassé dans des figures de parade, accompagne tout le parcours libératoire du quatuor. Car la rupture, qu’elle soit avec son milieu, son ou sa partenaire, sa famille ou ses certitudes n’a qu’un but : se libérer de toute contrainte. Et Kanessa Rodriguez Aguilar, Kim Ceysens, Justine Theizen et Mercedes Dassy mettent le paquet en énergie, cris et engagement du corps pour investir une pulsion libératoire dans un rituel païen, entre transe et cri primal. Mais la chorégraphe ne nous fait jamais oublier le cadre de la représentation, le jeu. Gràce aux tables de travail en bord de scène, aux costumes "futuristes" en mode Do It Yourself (des tuyaux de décharge d'eau) et les hurlements de colère qui finissent en sourire...

RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022
RUUPTUUR, Mercedes Dassy - 2022 Michiel Devijver

La montée en puissance

Parce que la rupture peut se faire douloureuse et que la révolte est affaire collective, RUUPTUUR est une longue séance d’empowerment (d’empuissancement ? ) et de soins entre ces 4 femmes. Mercedes Dassy n'a pas oublié son engagement féministe. Soutenues par des beats technos et du rap, on jauge sa puissance puis on se repose longuement face au public. Les danseuses, fortes, se présentent à nous et dans cette immobilité soudaine, nous passons au-delà des corps. Littéralement, Kanessa Rodriguez Aguilar, Kim Ceysens, Justine Theizen et Mercedes Dassy se donnent à voir.  

Passant pour la première fois du solo au collectif, Mercedes Dassy fait du travail de collaboration le véritable fil rouge qui sous-tend tout le spectacle. Les trois autres danseuses viennent d’univers différents - de la danse contemporaine, de la danse urbaine, de la performance - et chacune conserve son style et tisse des liens avec le langage des autres. Et puis, on se soutient, on se répare, on se chamaille.

Si on n’en sort pas indemne - et heureusement - RUUPTUUR a la puissance de son message et l’énergie de ses convictions.

 

En pratique :

RUUPTUUR

Du 13 au 22 janvier à Bruxelles à l'Atelier 210. En co-présentation avec Charleroi danse 

Les 28 et 29 janvier au Festival Pays de Danse, Théâtre de Liège

Loading...

Sur le même sujet

14 janv. 2022 à 10:30
1 min
05 janv. 2022 à 08:28
1 min

Articles recommandés pour vous