Russie: premières inculpations pour piraterie des militants de Greenpeace

Manifestation de soutien aux militants de Greenpeace emprisonnés en Russie, le 27 septembre 2013 à Mexico

© Ronaldo Schemidt

02 oct. 2013 à 07:12 - mise à jour 02 oct. 2013 à 09:07Temps de lecture1 min
Par AFP

L'association écologiste a annoncé vers la mi-journée que cinq militants - un vidéaste britannique, Kieron Bryan, une Brésilienne, Ana Paula Alminhana Maciel, le Suédo-Américain d'origine russe Dmitri Litvinov, la Finlandaise Sini Saarela et le Russe Roman Dolgov - avaient été inculpés de "piraterie en bande organisée".

Jusqu'à 15 ans de prison

"Les inculpations de piraterie ne sont pas fondées et ne s'appuient sur aucune preuve", a déclaré Irina Issakova, avocate de Greenpeace citée dans le communiqué.

Quatre Russes et 26 ressortissants de 17 autres pays, dont six Britanniques, deux Canadiens, un Américain et un Français, ont été placés en détention à Mourmansk à la suite de l'arraisonnement le 19 septembre en mer de Barents (Arctique russe) de leur navire, l'Arctic Sunrise, par un commando héliporté des gardes-côtes russes.

Auparavant, plusieurs d'entre eux avaient tenté d'escalader une plateforme pétrolière du géant russe Gazprom pour en dénoncer le risque écologique.

Le Comité d'enquête russe a alors indiqué avoir ouvert une enquête pour piraterie.

Absurde et scandaleux, pour Greenpeace

Les militants ont nié ces accusations, et accusé la Russie d'avoir pris illégalement d'assaut leur bateau dans les eaux internationales. Pour Greenpeace, ces inculpations sont "un scandale et n'est rien d'autre qu'une atteinte au principe fondamental de la protestation non-violente". "Toute affirmation selon laquelle ces activistes seraient des pirates est aussi absurde qu'abominable", poursuit le directeur exécutif de Greenpeace, Kumi Naidoo, qui promet que l'organisation ne se laissera pas intimider.

Le président russe Vladimir Poutine avait de son côté déclaré la semaine dernière que si les militants n'étaient selon lui "pas des pirates", ils avaient "enfreint le droit international".


T.N. avec AFP

Militants de Greenpeace poursuivis en Russie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Russie : presque tous les militants de Greenpeace libérés sous caution

Monde

Navire Greenpeace: la Russie va boycotter le procès au tribunal international

Articles recommandés pour vous