L'agenda Ciné

Rumba la Vie : Il n’est jamais trop tard pour bien faire

© 2022 GAUMONT - POUR TOI PUBLIC PRODUCTIONS – TF1 FILMS PRODUCTION – UMEDIA

23 août 2022 à 04:00Temps de lecture2 min
Par L'Agenda Ciné

Cela fait vingt ans que Tony, vieux garçon de cinquante ans, fait du sur place. Même petite vie routinière et étriquée, même petite moustache, même eau de Cologne, ce conducteur de bus scolaire, revenu de tout, a depuis longtemps remisé au placard ses rêves d’Amérique. Mais alors qu’il se réveille sur un lit d’hôpital à la suite d’un malaise cardiaque, et qu’un médecin lui assène quelques vérités premières, Tony se souvient qu’il a une fille qu’il a abandonnée et qu’il n’a jamais vue grandir.

Décidé à affronter ce passé qu’il avait soigneusement enterré, il se met en quête de retrouver et de renouer avec celle qui a fait de sa passion pour la danse son métier en donnant des cours à des gens de tous âges et de tous horizons.

Tony, aidé par sa voisine congolaise et encouragé par son collègue de travail Gilles, s’inscrit incognito au cours de sa fille Maria…

2022 GAUMONT - POUR TOI PUBLIC PRODUCTIONS – TF1 FILMS PRODUCTION – UMEDIA

Une révélation…

Le succès de Franck Dubosc acteur, tient pour l’essentiel à ce personnage de séducteur souvent ridicule qu’il créa et qu’il déclina si souvent à la télévision, dans ses one man shows et au cinéma, au point qu’on ne l’attendait plus que dans ce genre de rôle.

Et puis un beau jour de 2018, à l’étonnement général, on le découvrait sous un jour nouveau, celui de scénariste et de réalisateur. La critique saluait alors (à raison !) son premier long métrage, Tout le monde debout, une comédie aussi efficace que sensible sur un sujet risqué : le handicap.

2022 GAUMONT - POUR TOI PUBLIC PRODUCTIONS – TF1 FILMS PRODUCTION – UMEDIA

… et une confirmation !

Avec Rumba la vie, Franck Dubosc, l’acteur, se révèle tout aussi convaincant dans la peau de Tony, cet homme grave et taiseux, que dans celui de Jocelyn expansif et coureur de jupons qu’il campait dans Tout le monde debout. Dans les deux cas, on retrouve cette même tendresse pour ses personnages et cet humour jamais cynique ou méchant essaimé au gré de nombreuses scènes tout le long du film.

Généreux, Franck Dubosc, le réalisateur, ne tire jamais la couverture à lui, offrant à la très gracieuse Louna Espinosa (Les bracelets rouges) ce rôle de fille jamais dupe et donnant à tous ses rôles secondaires une véritable existence… l’occasion de se régaler des compositions de l’écrivain Michel Houellebecq en médecin pragmatique et philosophe, de Jean-Pierre Darroussin en ami ouvert et bienveillant, de Marie-Philomène Nga en voisine africaine pleine de malice ou encore de Catherine Jacob en patronne au franc-parler.

Entrez dans la danse… ce joli pas de deux entre un père et sa fille qui confirme le talent de scénariste et de réalisateur de Franck Dubosc en vaut vraiment la peine !

Articles recommandés pour vous