RTBFPasser au contenu

Royaume-Uni : l’homme armé qui avait tenté de s’introduire au château de Windsor a été interné

Royaume-Uni : l’homme armé qui avait tenté de s’introduire au château de Windsor a été interné
26 déc. 2021 à 18:401 min
Par Belga

Un homme a été interné dimanche après avoir tenté la veille de s’introduire, armé d’une arbalète, dans le territoire du château de Windsor, en périphérie de Londres, où Elizabeth II passait Noël, a indiqué la police.

La Thames Valley Police avait annoncé être intervenue samedi vers 8h30 locales et GMT à la suite d’une alerte de sécurité et avoir arrêté un homme de 19 ans résident de Southampton, dans le sud de l’Angleterre, armé.

"Une arbalète a été retrouvée lors d’une fouille", a précisé la police de Londres dimanche soir dans un communiqué. "L’homme a été placé en détention et a subi un examen psychologique. Il a depuis été interné en vertu de la loi sur la santé mentale et reste sous la surveillance de médecins".

La police avait souligné dès samedi soir que les procédures de sécurité avaient été "déclenchées quelques instants après l’entrée de l’homme sur le site" qu’il n’était "entré dans aucun bâtiment".

"Les membres de la famille royale ont été informés de l’incident", avaient précisé les forces de l’ordre.


►►► À lire aussi : Pour son discours de Noël, la reine d’Angleterre rend hommage à son mari Philip


Selon le Daily Mirror, le suspect, avec son arbalète, a été repéré sur les caméras de surveillance.

"Les agents de sécurité n’en croyaient pas leurs yeux", a précisé une source de sécurité au tabloïd, précisant qu’un important dispositif de sécurité avait été déployé "pour assurer la sécurité de la reine qui se trouvait dans ses quartiers personnels".

Selon le journal, "une réévaluation majeure des procédures de sécurité" est à prévoir après l’incident.

Le Mail on Sunday affirme qu’outre l’arbalète, le suspect était équipé d’une échelle de corde utilisée pour franchir les barrières en métal.

Il précise que si les arbalètes sont considérées comme des armes létales au Royaume-Uni, leur port ne nécessite aucune licence ni enregistrement.

Sur le même sujet

29 déc. 2021 à 12:17
1 min

Articles recommandés pour vous