RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le temps d'une histoire

Romy Schneider et Alain Delon, les éternels et mythiques fiancés

Le temps d'une histoire Romy Schneider et Alain Delon, les éternels fiancés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Lorsque Romy rencontre Alain… La scène se déroule à l’aéroport d’Orly, organisée par la production du film qu’ils vont tourner ensemble, " Christine ", sous la direction de Pierre Gaspard-Huit, sorti en 1958… Romy a 20 ans, elle ne parle pas très bien le français. Alain a 23 ans. Ils sont beaux comme des dieux. Romy le trouvera arrogant et dira de lui :

Un jeune type beaucoup trop beau, trop bien coiffé, en cravate, impeccable dans un costume trop à la mode !

Il dira d’elle :

C’est une fille très jolie, mais très capricieuse et très ennuyeuse…

Alain Delon, Romy Schneider, Jean-Claude Brialy et Sophie Grimaldi dans « Christine »…
Avec Magda Schneider, les fiançailles de Romy et Alain…

Ambiance ! Le tournage démarre dans une ambiance… électrique, mais les barrières vont tomber entre les deux acteurs, finissant même par s’apprécier et devenir inséparables ! Résultat : le 22 mars 1959, chez les parents de Romy, sur le lac de Lugano, ils se fiancent. On les surnommera " Les fiancés de l’Europe " !

Romy quittera l’Allemagne, refusant le quatrième opus de " Sissi ". Les tourtereaux s’installent à Paris, dans un superbe hôtel particulier du huitième arrondissement, 22 avenue de Messine…

Tous deux brillent, ils ne vont pas tarder à atteindre le firmament… En 1960, ils joueront ensemble dans " Plein soleil ", de René Clément, avec Marie Laforêt, Elvire Popesco et Maurice Ronet. Toutefois, Romy n’y apparaît que trente secondes, elle n’est même pas au générique… l’année suivante, ils sont ensemble sur les planches du Théâtre de Paris pour interpréter " Tis Pity She’s a Whore ", " Dommage qu’elle soit une putain ", mise en scène par Luchino Visconti…

DOMMAGE QU'ELLE SOIT UNE P. - Alain Delon & Romy Schneider

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

« Le Guépard », l’affiche…

Pour Alain, ce seront, sortis en 1959 et réalisés par Michel Boisrond, les " Faibles femmes " et " Le chemin des écoliers ", avec Bourvil… Il y aura " Rocco et ses frères ", de Luchino Visconti, avec Annie Girardot, le film qui marque sa consécration professionnelle… Il sera avec Brigitte Bardot dans " Les Amours célèbres ", il jouera aussi dans " Quelle joie de vivre ", de René Clément et " Le Diable et les Dix Commandements ", avec Danielle Darrieux, sous la direction de Julien Duvivier. Avec Monica Vitti, il est dans " L’Éclipse ", d’Antonioni avant de jouer ce qui sera probablement son plus grand rôle : Tancrède, dans " Le Guépard ", sorti en 1963…

Dans « Le Cardinal », Romy danse avec l’acteur Peter Weck…

Au cours de ses cinq années de fiançailles avec Alain, Romy tournera dans plusieurs films français, allemands, autrichiens, italiens… dont " Katia ", de Robert Siomak, " Boccace 70 ", de Visconti, " Le Procès ", d’Orson Welles ou encore " Le Cardinal ", d’Otto Preminger, en 1963…

Mais leurs tournages les accaparent, ils se croisent plutôt que de vivre à deux. Il est beau, il en profite, il ne manque pas d’égratigner sa relation avec Romy… Elle le sait, elle en souffre. Le 18 décembre 1963, de retour d’Hollywood, l’actrice rentre à Paris. Bien que démenti par Alain Delon, il paraît qu’elle découvrira un somptueux bouquet de roses presque noires, des Baccara. Un mot l’accompagne : " Je suis parti à Mexico avec Nathalie. Mille choses. Alain "…

Alain, Nathalie et Anthony Delon, en 1966…

Nathalie, c’est Francine Canovas. Le 13 août 1964, elle deviendra Madame Delon. De ce mariage naîtra Anthony, le 30 septembre. Puis ils se sépareront et divorceront après cinq années d’union…

Avéré ou pas, le fameux bouquet de roses n’était que le prélude à une longue lettre de quinze pages qu’Alain charge Georges Beaume, leur agent commun, de lui remettre (extraits) :

La raison me force à te dire adieu… notre métier nous enlèverait toute chance de survie… ne te trompe pas sur la couleur de ces fleurs : ce ne sont pas des roses noires. Je te rends ta liberté en te laissant mon cœur.

Pour Romy, la rupture est d’une violence inouïe. Elle est anéantie… Pourtant, c’est à ce moment que, sans le savoir ni le vouloir, Romy et Alain deviennent un couple mythique. Jamais elle ne répondra à cette lettre dévastatrice, mais dira plus tard :

L’homme le plus important dans ma vie fut et reste Alain Delon… Alain m’a fait devenir femme… Certes, il m’a quittée et m’a causé une grande souffrance, mais cela m’a fait mûrir…

Romy et Alain, pendant le tournage de « La Piscine », à Saint-Tropez…

Malgré tout, les deux acteurs demeurent très liés, mais il faudra du temps pour qu’Alain et Romy se revoient. Ce sera en 1968, lors du tournage de " La piscine ", de Jacques Deray, avec Maurice Ronet et Jane Birkin. C’est Alain qui a favorisé ces retrouvailles car il a imposé Romy : c’était ça ou rien ! Et c’est heureux, car le film est désormais aussi mythique que le couple !

Dans « L’Assassinat de Trotsky »…

Romy et Alain joueront encore tous deux dans " L’assassinat de Trotsky ", de Joseph Losey, sorti en 1972, avec Richard Burton… Comme Alain, la vie sentimentale de Romy sera un peu… compliquée. Pourtant, en juillet 1965, c’est à Saint-Jean-Cap-Ferrat, enceinte de cinq mois, qu’elle épouse Harry Meyen, un acteur et metteur en scène allemand. Leur fils David naît le 3 décembre… Romy et Harry divorcent en juillet 1975, le 18 décembre, elle épouse Daniel Biasini qui sera le père de Sarah…

Romy et son fils David, lors du tournage de « Le train », de Pierre Granier-Deferre, 1973…

Puis, Romy et Daniel divorceront. Puis ce sera le drame du 5 juillet 1981, la mort accidentelle de David, 14 ans… Romy ne s’en remettra jamais…

Pierre Granier-Deferre devait réaliser " L’un contre l’autre ", le quatrième film rassemblant Romy et Alain, avec Simone Signoret. Le tournage devait démarrer en juillet 1982… Il n’aura jamais lieu.

Romy et Alain à Paris, 9 octobre 1958…

Le 29 mai 1982, Romy est retrouvée sans vie dans son appartement du 11, rue Barbet-de-Jouy, dans le 7e arrondissement de Paris. Elle avait 43 ans. Probablement ne s’est-elle pas suicidée, probablement est-elle morte de ses excès, cigarette, alcool, médicaments… Alain Delon n’assistera pas aux obsèques, il ira se recueillir quelques jours après pour être seul avec celle dont il dit qu’elle fut le plus grand amour de sa vie.

À lire…

" Romy, une longue nuit de silence ", par Sarah Briand, Pluriel, 2021.

" Les femmes de ma vie ", par Alain Delon, Éditions Carpentier, 2011.

À voir, dans " Le temps d’une histoire ", vendredi 10 juin à 22h40 sur La Une, " Romy et Alain, les éternels fiancés ", un documentaire d’Olivier Monssens.

Articles recommandés pour vous