RTBFPasser au contenu

Roméo Elvis: le King sur scène comme sur les réseaux

Roméo Elvis - Le King des réseaux sociaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Samedi dernier il a donné à Forest National, selon ses mots, LE concert de sa vie. Un live à guichets fermés devant un parterre de 8500 fans réunis pour l'entendre, le voir et en prendre plein les yeux. Véritable bête de scène, Elvis porte bien son nom. Il faut dire que l'artiste de 26 ans donne tout. Les concerts, c'est ce qu'il préfère. Mais là où Roméo Johnny Elvis Kiki excelle également, c'est sur les réseaux sociaux.

Au fil du temps, il s'est créé un véritable personnage. Un mélange d'humour et d'esprit qui séduit ses admirateurs. "Il est juste trop marrant, surtout dans ses stories" nous confie un fan à l'entrée du concert, "beaucoup de rappeurs se prennent très fort au sérieux, lui il est différent." Les réactions s'enchaînent, unanimes, "il est trop drôle, j'adore. Je le suis depuis ses débuts", "il poste des photos drôles et il ne se prend pas la tête". Un public conquis qui le suis fidèlement sur Instagram. Pour Roméo Elvis, c'est un outil précieux "c'est un moyen de se connecter au public qui écoute ta musique, de les connaître mais aussi qu'eux te connaissent mieux". En découvrant une story réalisée dans la salle de concert encore vide, une fan commente "même sa tête me fait trop rire, il est fou et trop marrant."

Alors le rappeur, qui a teasé la sortie de son album à coup de nombreux posts sur les réseaux sociaux, a-t-il encore réellement besoin des médias ? "J'ai la chance d'avoir un public hyper large. En une semaine en France, on a fait 21 000 ventes dont la moitié en CD. En sachant que les CD sont consommés par un public plus large, ça veut dire que ça a son rôle là-dedans." Il vient, en effet, d'enchaîner un nombre impressionnant d'interviews en France comme en Belgique pour la promotion de son premier album solo "Chocolat".

Un engagement qui touche les jeunes

Roméo Elvis a rapidement compris la puissance de son influence sur les réseaux. Sur Instagram, il comptabilise plus de 960 000 followers. Fini de s'exposer joint à la main, la gourde a pris le contrôle. Un #magourdeamoi pour militer contre les bouteilles en plastique et une pétition lancée. Visiblement, cela a fait écho. Les fans soulignent tous cette initiative. "Il est engagé pour l'écologie", "Il met en vente des gourdes, c'est vraiment bien". Il dénonce aussi dans un post la politique de Theo Francken en incitant les jeunes à voter en conscience cette année.

Personnage vraiment à part ?

Roméo Elvis n'est pas le seul à s'être créé un personnage sur les réseaux sociaux. "Sa sœur aussi est très drôle sur les réseaux, elle ne communique pas non plus que sur sa musique" nous dit Bénédicte Deprez, animatrice sur Pure. "Mais pour parler de rap US, il y a aussi Cardi B. On connait tout de sa vie privée, son bébé, son mec, et elle est aussi drôle et s'affiche sans maquillage. C'est aussi vraiment la tendance, on ne les voit pas toujours pimpés. C'est le cas aussi d'Adèle qui poste des vidéos d'elle où elle n'est pas toujours sur son 31. Et les gens aiment bien ça, de voir leurs artistes différemment."

Et cela plaît aux fans. "Avant, c'était avec les tabloïds, la presse people, maintenant les artistes arrivent à maîtriser ce qu'ils veulent communiquer, y compris sur leur vie privée. Et peuvent donc aussi se créer leur personnage". Les réseaux sociaux sont donc un terrain de jeu pour les artistes. Terrain dont ils ont la (parfaite) maîtrise. 

Articles recommandés pour vous