Tarmac

Roméo Elvis / "Je regrette sincèrement ce geste"

 Roméo Elvis / "Je regrette sincèrement ce geste"

© SEBASTIEN BOZON - AFP

09 sept. 2020 à 13:27 - mise à jour 09 sept. 2020 à 13:27Temps de lecture2 min
Par Belga

Une personne dont l'identité reste inconnue a accusé Roméo Elvis d’agression sexuelle et publié des captures d’écran de ce qui semble être des messages d’excuses de la part du rappeur, qui parle de "geste stupide" et de "pulsion débile".

À notre connaissance, aucune plainte n’a été déposée mais nous n’avons pas réussi à entrer en contact avec la personne qui affirme avoir été victime d’une agression. Ce mercredi, alors que la twittosphère était en émoi, Roméo Elvis a fini par reconnaître les faits publiquement et présenté des excuses sur son compte Instagram ce mercredi.

"Je regrette sincèrement ce geste et surtout, je réitère publiquement les excuses déjà exprimées de nombreuses fois en privé et en personne. Je suis le moins bien placé, mais je le pense ce qui est trop souvent vu comme un acte banal est une erreur à ne pas faire. Peu importe qui nous sommes. Je ne suis pas fier de cette situation et espère servir d’exemple à ne pas suivre."

"[Roméo Elvis] m’a agressée sexuellement #balancetonrappeur", indiquait mardi une story d’un compte dont l’identité de la personne aux commandes n’est pas connue.

Si la personne à l’origine des accusations n’a pas précisé les circonstances de l’agression, elle a tout de même fait suivre son message de captures d’écran d’une conversation privée avec l’auteur et interprète de "Soleil", tube de l’été 2019.

Un autre compte Instagram a publié le même message suivi des mêmes fichiers.

"J’ai vraiment aucune explication […] j’étais une merde sur le coup", affiche un message du rappeur, non daté. "J’ai vraiment honte et j’ai vraiment pas envie que ma copine apprenne ce truc", ajoute-t-il.

 "Je voulais te dire que tu étais libre de faire ce que tu voulais à propos de tout ce qui s’était passé", y dit Roméo Elvis. "J’ai décidé de tout dire à Léna (sa copine, ndlr) et de te laisser le choix d’en parler", ajoute-t-il, laissant la porte ouverte à un déballage public de l’affaire.

Ce déferlement sur les réseaux sociaux fait suite à une autre accusation concernant un autre rappeur. Depuis dimanche, Moha La Squale est ciblé sur les réseaux sociaux par des accusations de violences sexuelles et de menaces de plusieurs jeunes femmes, dont certaines ont exprimé leur volonté de porter plainte. "Il y a au total six victimes, dont trois avec une identité connue" qui ont porté plainte lundi soir au commissariat du IXe arrondissement, a indiqué une source proche, confirmant une information du Point. Les trois autres devraient porter plainte à leur tour prochainement, selon cette source.

Les plaignantes, âgées de 23 à 28 ans, "ont fourni à la police des témoignages assez longs" et "les auditions se sont terminées ce matin tôt", a expliqué à l’AFP leur avocat Thibault Stumm. "Certains faits remontent à plus de deux ans, d’autres à quelques mois", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

Articles recommandés pour vous