RTBFPasser au contenu

Football

Romelu Lukaku, le buteur intégral : l'analyse de tous ses goals en Diable

Romelu Lukaku, le buteur intégral : l'analyse de tous ses goals en Diable

Placez trois barres alu face à lui, de près ou de loin, de la tête ou des pieds, en début ou fin de match, à domicile ou en déplacement : le monstre devient taureau furieux, affamé de marquer, encore et toujours. Analyse des 67 buts inscrits par Romelu Lukaku en Equipe Nationale.

67 buts répartis sur 45 matches : en 100 caps avec les Diables, Romelu Lukaku a frappé lors de 45 matches, soit près d’un match sur deux. Il a marqué 63 buts comme titulaire (40 caps)… mais seulement 4 comme remplaçant (5 montées au jeu). Le prédateur a donc surtout faim s’il est d’emblée invité au banquet ; rejoindre les convives en cours d’agape le motive moins.

Ses buts pèsent… dans un tiers des cas. Lors de 15 rencontres (sur 45 donc), ses goals ont été décisifs, dans le sens qu’ils ont permis d’arracher une victoire ou un partage… ou d’éviter une défaite. L’ensemble de ces buts décisifs a rapporté 29 points aux Diables.

Un but par tranche de 96 minutes

En 100 matches, Romelu Lukaku a disputé 6.415 minutes avec les Diables : il marque donc un but tous les 96 minutes. C’est en matches de Coupes du Monde (18 buts en éliminatoires et 5 en phase finale, total : 23 buts) qu’il se montre le plus régulier : 1 but chaque tranche de 79 minutes. En Nations League (9 buts marqués), son ratio est encore meilleur : 1 but toutes les 70 minutes… mais cela ne concerne que 7 rencontres. Pour le compte de l’Euro (7 buts en éliminatoires et 6 en phase finale, total : 13 buts), sa cadence retombe à 1 but par période de 141 minutes. En match amical, Big Rom a frappé 22 fois, soit 1 but toutes les 96 minutes.

Bémol de taille : sur 10 rencontres à élimination directe disputées en grand tournoi, Lukaku n’a marqué… " que " deux fois (dont un penalty). Ce qui fait dire à certains qu’il n’est pas le grand buteur attendu des matches-couperet…

© Tous droits réservés

Des buts par deux

Reste que Romelu ne fait pas les choses à moitié : il aime ainsi frapper par doublés de buts. Car s’il n’a inscrit que deux triplés (face à Gibraltar et contre le Luxembourg, ce dernier hat-trick étant même annulé par l’UEFA… car les Diables avaient procédé à 7 changements au lieu des 6 autorisés !), Lukaku a marqué 18 fois deux buts sur le même match. Sur ses 66 buts, il en a donc inscrit 36 en duo-pack… soit 54% de son actif total !

Ses victimes préférées se nomment l’Islande et la Russie (5 buts), suivies du duo Estonie-Ecosse (4 goals), puis de la Croatie, de la Suisse, Gibraltar, le Luxembourg et Chypre (3 buts). Viennent enfin la Grèce, la Finlande, Mexique, Arabie Saoudite, Costa Rica, Panama, la Tunisie, Saint-Marin, le Danemark et la République Tchèque (2 buts).

Pour Romelu-le-buteur, tous les stades se ressemblent : il frappe quasi-indifféremment en Belgique (35 buts dans des matches à domicile) ou loin de nos bases (32 buts away).

L’homme du 5e quart d’heure

Lukaku y va toujours à fond : il ne choisit pas ses matches, il ne choisit pas ses moments, il surgit à tout instant. L’examen par quart d’heure de match révèle qu’il frappe surtout lors du 5e quart d’heure (13 buts entre la 60e et la 75e minute), puis équitablement lors des 3e et 6e quarts d’heure (12 buts entre la 30e et la 45e et entre la 75e et la 90e).

Ses débuts de match sont à peine plus timides : 10 buts lors du 1er quart d’heure (minute 1 à 15) et 8 lors du 2e (minute 16 à 30). Ses retours après le repos, pour le 4e quart d’heure, sont aussi un poil plus lents (9 buts entre la 46e et la 60e minute).

De manière générale, Romelu marque légèrement plus en 2e période (36 buts) qu’avant la pause (31).

© Tous droits réservés

Martinez… et Mourinho

Lancé chez les Diables par Dick Advocaat en 2010, Big Rom n’a pourtant pas buté pour le technicien batave. Mais il l’a fait sous Georges Leekens (2 goals), Marc Wilmots (15) et surtout Roberto Martinez (50… pour ses 50 dernières sélections). Sous l’Espagnol, Lukaku a donc… triplé son rendement par rapport aux sélectionneurs précédents !

Ses meilleures périodes en Equipe Nationale sont celles de sa 1e saison à Manchester United (17 buts en 2017-18) sous… son meilleur ennemi José Mourinho, et de sa 2e à l’Inter Milan (12 buts en 2020-21) sous Antonio Conte.

Hormis la saison 2019-20 (seulement 4 buts en Diable), marquée par le début de la pandémie et le report de l’Euro 2020, Lukaku tourne chaque saison autour des 6 à 8 buts chez les Diables. A l’exception des saisons 2011-12 et 2014-15, ses années les plus compliquées : 0 but !

Pied gauche et grand rectangle... mais peu la tête

Terminons par l’aspect technique : les façons de marquer de notre Big Rom national. Sur ses 67 buts, Lukaku a logiquement plus souvent marqué du pied gauche, son pied naturel (37 buts - 55 % du ratio), que du pied droit… lequel pèse quand même pour près de 30% de ses réalisations (20) !

Il a fait mouche 5 fois sur penalty… et les 4 dernières fois depuis octobre 2020. Car depuis le match remporté face à l’Angleterre, le buteur n’en laisse plus aux autres : il rafle toutes les occases pour augmenter son capital… et on le comprend !

© Tous droits réservés

Malgré son gabarit de colosse, Romelu n’a marqué que 10 fois de la tête, soit 15% seulement de ses pions. Il reste avant tout un homme de (grand) rectangle : il n’a marqué " que " 8 fois sur action solitaire et 5 fois dans le petit rectangle. Mais aucun coup franc direct (il n’est pas désigné comme tireur), ni aucun tir au-delà des 25 mètres.

Les garde-chiourmes doivent en prendre de la graine. Mais ils le savaient sûrement déjà…

Articles recommandés pour vous