Journal du Rock

Roger Waters, ex-Pink Floyd, "persona non grata" à Cracovie après l’annulation de ses concerts

Roger Waters

© Kevin Winter/Getty Images

29 sept. 2022 à 09:07Temps de lecture2 min
Par Belga/Classic 21

La ville de Cracovie en Pologne a déclaré mercredi Roger Waters, co-fondateur du groupe de rock Pink Floyd, "persona non grata" pour ses prises de position jugées complaisantes sur la guerre en Ukraine et après l’annulation de ses concerts pour cette même raison.

"Nous ne voulons pas à Cracovie de personnes qui prennent position pour la Russie dans l’information sur la guerre et soutiennent ou répètent la propagande de Poutine", selon un message diffusé sur Twitter par le vice-président du conseil municipal de la ville Michal Drewnicki.

Il a ajouté que le conseil a été unanime à déclarer le musicien "persona non grata", une décision qui n’est toutefois pas contraignante juridiquement.

Dans une lettre ouverte début septembre, le musicien britannique avait écrit que l’Occident devrait arrêter de fournir des armes à l’Ukraine et accusé le président ukrainien Volodymyr Zelensky d’avoir toléré un "nationalisme extrême" avant de l’enjoindre à mettre un terme à "cette guerre meurtrière".

L’épouse du Premier ministre ukrainien Olena Zelenska a répliqué sur Twitter, en s’adressant à Waters :

Vous feriez mieux de demander au président de la fédération de Russie de faire la paix. Non pas à l’Ukraine.

Roger Waters devait se produire pour deux concerts à Cracovie en avril 2023 mais samedi, l’organisateur de la tournée Live Nation Polska a tweeté que les shows "étaient annulés" sans fournir de détails.

Roger Waters, actuellement en tournée aux États-Unis, a démenti sur Facebook les affirmations des médias polonais selon lesquelles son groupe avait renoncé. Il s’en est pris à Lukasz Wantuch, un conseiller municipal qui avait appelé à boycotter ses concerts, l’accusant de "censurer de manière draconienne" son travail.

Il a aussi écrit une nouvelle lettre ouverte au président russe, cette fois, en soulignant qu’il avait été incité à écrire à Vladimir Poutine après avoir vu des commentaires sur sa lettre ouverte à l’épouse de Volodymyr Zelensky, ses fans se demandant pourquoi il n’avait abordé qu’un côté du conflit.

En s’adressant directement à Poutine, Waters commence par lui poser cette question : "Aimeriez-vous voir la fin de cette guerre ? Si vous répondiez "Oui, s’il vous plaît", cela faciliterait immédiatement les choses. Si vous disiez : "La Fédération de Russie n’a pas d’autre intérêt territorial que la sécurité des populations russophones de Crimée, de Donetsk et de Lubansk [sic]. Cela aiderait aussi." Lire la suite.

 

Sur le même sujet

Roger Waters sort une version 2022 de "Comfortably Numb"

Journal du Rock

Pink Floyd : Roger Waters, Nick Mason et David Gilmour se souviennent de Syd Barrett dans un nouveau documentaire hommage

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous