RTBFPasser au contenu

Jam

Rodrigo Amarante : Drama King

Rodrigo Amarante, assis sur l'héritage de la bossa nova.

Des saveurs bossa-nova aux doux parfums du tropicalisme, Rodrigo Amarante insuffle volontiers sa mélancolie dans les recoins de "Drama", deuxième album solo saupoudré de saudades et de refrains resplendissants. Camarade des Strokes et Devendra Banhart, collaborateur de Norah Jones et Gal Costa, le Brésilien s'est spécialisé dans la bonne came. Voilà sans doute pourquoi les producteurs de la série "Narcos" ont fait appel à ses services…

Chez lui, au Brésil, Rodrigo Amarante est une super star. C'est qu'au pays des Cariocas, l'homme s'est taillé une solide réputation au sein du groupe de rock Los Hermanos, sorte d'équivalent sud-américain de The Strokes. C'est d'ailleurs au contact du gang de Julian Casablancas que la vie de Rodrigo Amarante va basculer. Lors d’une tournée en Europe, le Brésilien croise le batteur du groupe new-yorkais dans les loges d’un festival. Fab(rizio) Moretti devient rapidement son confident. Pour sceller leur amitié, les deux musiciens déménagent sous le soleil californien afin d’y former un groupe en compagnie de la chanteuse Binki Shapiro. C'est le début de l'aventure Little Joy, un trio dont le premier fan se prénomme Devendra. Banhart avec qui Binki, Fab et Rodrigo, formeront bientôt un autre mega groupe nommé Megapuss. Beaucoup de fun au compteur et un seul album dans les bagages, la formation se sépare pour laisser libre court aux envies solitaires…

Loading...

Cavalo sans issue

Resté en Californie, Rodrigo Amarante interroge alors sa condition d’exilé dans des chansons douces et sinueuses, exotiques et toujours mélancoliques. Entre grands instants de plénitude et splendides moments de solitudes, le Brésilien croise l’esprit de Nick Drake avec les vagues à l’âme de Caetano Veloso pour imposer un style poétique, criblé de lumières et de récits tragiques. Enregistrées en portugais, français ou anglais, sur l’album "Cavalo", ces compos attirent l’attention des médias, mais aussi de l’industrie du cinéma. Ébouriffés par la performance de Rodrigo Amarante, les producteurs de la série "Narcos" lui propose d’ailleurs un deal : composer un générique profilé pour épouser la moustache de Pablo Escobar. À l’arrivée, le morceau "Tuyo" crève l’écran et s’infiltre en douce dans toutes les chaumières de la planète.

Loading...

Le Drama de sa vie

De retour après de nombreuses réflexions et…quelques confinements, Rodrigo Amarante valide son amour du cinéma via un deuxième album nommé "Drama". Souvenirs d’enfance, pas de samba et petites tragédies personnelles se glissent ainsi au casting d’un disque au scénario bien ficelé. Une production ultra sophistiquée, où des morceaux à la langueur assumée s’invitent sous un soleil couchant. Obstiné par la question du déracinement, Rodrigo Amarante y embrasse son héritage musical à distance. Hommage expatrié aux œuvres de Jorge Ben, Tom Zé ou Antônio Carlos Jobim, le "Drama" de l’artiste brésilien dit son mal du pays avec des recettes importées des États-Unis. Mélodies nomades, blues, jazz et bons plans indie rock traversent ainsi des chansons éprises de saudades. Un phénomène envoûtant et atypique.

Loading...

Sur le même sujet

11 mai 2022 à 19:19
6 min
06 mai 2022 à 12:45
2 min

Articles recommandés pour vous