Rochefort : adoption d'une motion de soutien à la filière locale du bois

© BELGA

31 oct. 2021 à 10:04Temps de lecture1 min
Par Belga

Lors de sa séance du 29 octobre, le conseil communal de la ville de Rochefort a adopté à l'unanimité une motion de soutien à la filière locale du bois, alors qu'il devient de plus en plus difficile pour le secteur d'accéder à un volume suffisant de ressource en bois, a indiqué dimanche par communiqué l'ex-bourgmestre rochefortois François Bellot, à l'initiative de ladite motion.

Face à l'intérêt grandissant de la Chine pour le bois européen, les scieries éprouvent de plus en plus de difficultés à s'approvisionner en matières premières. François Bellot (MR) a dès lors déposé une motion pour que la Ville de Rochefort réserve une partie de ses lots de vente à des acteurs belges. "Les villes et communes jouent un rôle important dans l'approvisionnement en bois et il est essentiel de maintenir cette filière, son expertise, son savoir-faire et l'indépendance de nos régions", a-t-il souligné. 


►►► À lire aussi : Du bois wallon acheté par la Chine et revendu en Belgique : la filière bois s’inquiète pour ses emplois


Les conseillers communaux, tant de l'opposition que de la majorité, ont marqué leur accord à l'unanimité à cette motion de soutien. 

Dans le but d'assurer aux scieurs locaux un approvisionnement à un prix juste et afin de maintenir la viabilité de leur entreprise, la ville de Rochefort activera désormais systématiquement la possibilité de vente de gré à gré de 15% de ses grumes. La motion prévoit également d'organiser les lots de façon à ce qu'ils soient intéressants pour les scieurs locaux. Du bois local devra aussi être utilisé pour les projets communaux.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Ruée chinoise sur le bois wallon

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous