Diables Rouges

Roberto Martinez, ce coach paternaliste

© Belga et RTBF

17 mai 2021 à 14:37Temps de lecture3 min
Par Vincent Langendries

On attendait ce coup d’envoi avec impatience, avec excitation. Et Martinez a été fidèle à lui-même. Sans grande surprise. Tel un père choyant chacun de ses enfants, à l’heure de déballer les cadeaux de Noël. Il n’aura oublié personne…ou presque…au pied du sapin…à l’aube de ce tournoi majeur. Bien servi par l’élargissement à 26 noms, il emmène ses bons petits diables fidèles voyager à travers l’Europe. Très attaché aux valeurs humaines au sein de son groupe, au sein de sa famille d’adoption, le Catalan a réuni tout le monde autour de la table du grand festin de l'été.

Chacun sa place à table, même les plus malheureux de ces derniers mois. Comme Nacer Chadli. Le Liégeois est dans le dur cette saison. Tout n’a pas toujours été simple dans son club turc, les blessures ne l’ont pas épargné. Et malgré 56 minutes difficiles face à la Tchéquie en mars dernier… Nacer le "polyvalent" est là et bien là. Il disputera son premier Euro (il était l’une des victimes des choix de Marc Wilmots en 2016).

En guise de récompense

Le sourire de Witsel de retour chez les Diables
Le sourire de Witsel de retour chez les Diables © Bruno Fahy

Dans cette liste livrée ce 17 mai, à 25 jours des festivités,... 18 des 23 sélectionnés du mondial russe sont toujours présents. Les seuls qui manquent à l’appel par rapport à la Russie sont ceux qui ont coupé les ponts avec l’équipe nationale (Kompany, Fellaini, Dembele) ainsi que Casteels (blessé) et Januzaj (choix sportif).

 Roberto sait récompenser ses lieutenants.

Récompenser…c’est exactement le terme utilisé par le coach lorsqu’il a évoqué Axel Witsel. Malgré sa blessure du début janvier et sa revalidation en cours, le Liégeois est dans les 26. " C’est une récompense pour tout ce qu’il a apporté à l’équipe nationale et pour le travail qu’il a effectué (pour revenir) depuis plusieurs mois ". Axel et ses 110 sélections méritent le respect, c'est vrai. Axel en forme est indiscutable. Mais le sera-t-il ? Réponse le 11 juin (à  la veille de notre premier match). Witsel pourrait, en cas de pépin, être remplacé. Le respect…autre mot clé dans la bouche du Catalan. Paternaliste et soucieux de l’équilibre mental de ses petits diables. Les prenant par l’épaule, leur octroyant du temps en famille. Et dieu sait que cela compte en cette saison si particulière. Comme pour De Bruyne qui ne rejoindra le groupe que le 7 juin. Logique et humain de le laisser souffler parmi les siens, après la finale de ligue des champions.

De l'expérience à revendre

A y regarder de plus près encore…seuls 6 des 26 joueurs (Trossard, Doku le benjamin de la bande, Castagne, Vanaken, Sels et Praet) n’ont jamais connu le bonheur d’un tournoi majeur. Mais l’expérience sera bel et bien au rendez-vous. Moyenne d’âge des " 26 " : 28,7 ans. La maturité paraît-il pour remporter un trophée… L’expérience des tournois aussi. Voyez plutôt : Courtois, Mignolet, Alderweireld, Vertonghen, Vermaelen, Witsel, De Bruyne, Eden Hazard, Mertens et Lukaku disputeront leur 4e tournoi de suite. Un deuxième Euro après celui de 2016 et les deux coupes du monde de 2014 et 2018. Quant à Meunier, Chadli, Carrasco et Batshuayi en seront à leur troisième rendez-vous international. Quatorze joueurs, soit plus de la moitié du groupe, auront un vécu incroyable. De quoi encadrer les plus jeunes.

Autres chiffres : sur les 54 rencontres dirigées par l’Espagnol, voici le classement du nombre de matchs de chacun des 25 heureux (Sels n’ayant aucune sélection) :

Alderweireld 46 – Mertens 45 – Vertonghen 43 – Courtois 41 – Lukaku 40 – Tielemans 37 – Meunier 37 – Witsel 36 – Eden Hazard 35 – Carrasco 35 – De Bruyne 34 – Thorgan Hazard 31 – Chadli 30 – Batshuayi 26 – Vermaelen 21 – Boyata 19 – Denayer 15 – Dendoncker 14 – Castagne 13 – Mignolet 13 – Benteke 10 – Vanaken 9 – Praet 9 – Doku  6 – Trossard 6.

Conclusion : quand tu entres dans la maison du Catalan, tu y restes pour très longtemps.

Le fantasme Fellaini s'est envolé

Fellaini regardera l'Euro à la télé
Fellaini regardera l'Euro à la télé © Dirk Waem

Pour Marouane Fellaini il n’y aura pas de 15e match sous Martinez. Plus de but de la tête, plus de tignasse en plein vent. " Trois ans sans foot au niveau international…c’est trop " a dit Roberto. Mais Fellaini en avait-il vraiment envie ? Autre question.

A 33 ans, Marouane regardera en supporter les matchs de l’Euro. Comme un vieux serviteur. Petite pointe de déception toute personnelle, l’absence de Januzaj. Adnan et ses deux coupes du monde (pfff…ce but contre l’Angleterre) reste à quai. Pour le moment ! Mais ce rôle de réserviste (il est dans les 11 en "stand-by") sonne comme un échec. Un des rares purs gauchers qui, au demeurant, reste sur une très belle fin de saison avec la Real Sociedad. Mais choisir, coach,…c’est toujours renoncer.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous