RTBFPasser au contenu
Rechercher

Diables Rouges

Roberto Martinez après le 9/9 des Diables : "Regardez le pays de Galles, c’est difficile de gagner trois fois en 7 jours"

Biélorussie - Belgique : 08 septembre 2021 (0-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 sept. 2021 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

C’est ce qu’on appelle assurer le service minimum. Fortement remaniés, les Diables new-look ont difficilement pris le dessus sur la modeste Biélorussie pour conclure (en beauté dans les chiffres) leur triptyque de septembre (0-1). Malgré une prestation mitigée, qui ne restera assurément pas dans les annales, sur la pelouse de Kazan, l’éternel optimiste, Roberto Martinez, tentait de ne retenir que le positif après la rencontre.


►►► À lire aussi : Batshuayi frustré et frustrant, Trossard fantomatique, Saelemaekers rare rayon de soleil : les notes des Diables face à la Biélorussie


"Jouer trois matches en 7 jours c’est toujours difficile. En plus, le terrain n’était pas idéal, même si visuellement on avait l’impression que ça allait. C’est le genre de match où il faut garder le zéro derrière si vous voulez gagner, jouer avec des longs ballons, gagner les duels. Le Bélarus fait des bons matches depuis quelques temps, donc on a fait le job. Inscrire un 2e but nous aurait permis d’ouvrir le match et d’avoir plus d’espaces mais le crédit en revient au Belarus. Je suis juste content qu’on soit parvenus à arracher les trois points" expliquait-il au micro de Pierre Deprez.


►►► À lire aussi : Saelemaekers : "Un assist aujourd’hui, un but le match dernier, c’est potentiellement bon dans la tête du coach"

►►► À lire aussi : Dennis Praet unique buteur face à la Biélorussie : "Il nous fallait plus de patience"


Malgré tout, le sélectionneur espagnol a été questionné sur les aspects que les Belges auraient pu améliorer ce mercredi soir. Mis face au fait accompli, Martinez a trouvé quelques trucs à redire mais en gardant malgré tout à l’esprit ce 9/9 réalisé par ses troupes : "On était trop prudents en 1e mi-temps, on aurait pu prendre plus de risques. Parfois, on avait des 1 contre 1 et on avait trop peur de perdre la balle et de les laisser filer en contre-attaque. Mais je ne vais pas considérer que le négatif, nous y sommes parvenus. Le pays de Galles vient de perdre deux points à domicile, ça prouve que c’est difficile de gagner trois fois en 7 jours."

Questionné sur les jeunes joueurs, qui n’ont finalement que très peu joué, Martinez a préféré loué les prestations des joueurs qui étaient présents : "On parle toujours des joueurs qui ne jouent pas. Moi je préfère parler des joueurs qui étaient là. Voir Saelemaekers avoir un énorme impact, voir Thomas Foket inscrire son tout premier but avec les Diables, voir Batshuayi et Benteke faire une bonne campagne et revoir le vrai Hazard…"

Bref, Martinez était satisfait : "On a grandi en tant qu’équipe. Le match face à la République Tchèque nous a permis de voir qu’on a grandi et qu’on parvient à s’adapter. On a pu tenter différentes combinaisons. On a pu voir que sans tous ces joueurs, on peut gagner 3 matches en 7 jours. C’est un processus qu’on a entamé il y a 2 ans et tous ces joueurs commencent à être prêts…"

Roberto Martinez, coach des Diables rouges.
Roberto Martinez, coach des Diables rouges. RTBF

Articles recommandés pour vous