Belgique

Risque d’incendie majeur en forêt ? La Wallonie encore à l’abri !

Vaux-sur-Sûre a vu partir plusieurs hectares en fumée

© Danielle Welter- RTBF

10 août 2022 à 13:07 - mise à jour 10 août 2022 à 15:30Temps de lecture2 min
Par Carl Defoy

Nos forêts sont-elles protégées contre les grands incendies vus dans le sud de l’Europe ? Le changement climatique augmente-t-il le risque chez nous aussi ? Probablement !

Les mois de mars et d’août sont des périodes plus critiques. Foudre, mégot mal éteint, tesson de verre, barbecue hors de contrôle trouvent dans une végétation sèche le combustible idéal. Mais, en Wallonie, le risque reste mesuré de voir une forêt complètement dévastée.

Plus sûr parce que varié

Ce qui protège d’abord la forêt wallonne, c’est la diversité de végétation. Bien sûr, il y a au sud du pays quelques exploitations forestières importantes plantées quasi exclusivement de ces résineux qui ont une plus grande capacité à s’enflammer. Mais fort heureusement, les sapins ou les épicéas alternent avec les forêts de feuillus qui s’embrasent beaucoup moins facilement. La diversification des essences est un réel atout non seulement contre les attaques des ravageurs mais aussi contre les incendies majeurs.

Plus sûr parce que morcelé

En France, on voit souvent des domaines d’un seul tenant sur plusieurs kilomètres. La Wallonie, elle, compte une multitude de propriétaires forestiers.Le morcellement des propriétés a conduit à créer des voies d’accès qui sont autant de coupe-feu mais aussi des routes qui facilitent la progression des pompiers. Par ailleurs, l’humidité des forêts locales est plus importante grâce à la couverture plus dense des arbres.

Le morcellement des propriétés a généré des chemins forestiers qui facilitent l’accès des propriétaires… et des services d’incendie
Le morcellement des propriétés a généré des chemins forestiers qui facilitent l’accès des propriétaires… et des services d’incendie © Tous droits réservés

Risque négligeable ?

Il y a toutefois une augmentation du risque. On ne peut le négliger : le changement climatique accentue les épisodes de sécheresse, fragilise la résistance des arbres.
Et si c’est rarement en forêt qu’on voit démarrer un feu, en revanche les régions herbeuses, elles, s’enflamment plus souvent. Les incendies peuvent alors parfois s’étendre aux forêts contiguës. La Calestienne, du côté de Viroinval, est particulièrement exposée à ce risque.

Et si le climat sec s’accentue ?

La Wallonie n’est pas encore près d’affronter un climat méditerranéen mais les années très sèches qui se succèdent accroissent les risques. Les services d’incendie en sont conscients. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils commencent à s’organiser. Certains vont d’ailleurs se former chez leurs collègues français, rodés à l’exercice.

 

La végétation basse et sèche peut quelquefois propager l’incendie d’un champ à une forêt en lisière
La végétation basse et sèche peut quelquefois propager l’incendie d’un champ à une forêt en lisière © Tous droits réservés

Un équipement limité

Ils doivent toutefois composer avec une logistique embryonnaire. En Belgique, on ne pas compter sur des canadairs pour intervenir en terrain difficile ; tout au plus, on table sur le secours ponctuel d’hélicoptères de la police fédérale qui peuvent transporter des ballons d’eau de la taille d’un big bag. Si plusieurs feux se déclenchent simultanément, il devient alors compliqué de lutter sur les différents fronts.

Prévention

S’il est impossible de peser rapidement sur l'évolution des conditions climatiques, il y a au moins des comportements qui aident à limiter le risque. Le débroussaillage et l’élimination systématique du bois mort n’est pas toujours la meilleure idée en termes de sauvegarde de la biodiversité. Mais en bordure de zones fragilisées par la sécheresse, ce peut être un moindre mal.
Et pour le reste, un comportement responsable, une vigilance accrue, les premiers moyens (tuyau d'arrosage, pelle...) pour limiter un début de feu peuvent déjà beaucoup aider.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Incendies en Wallonie : encore un feu de broussailles, à Verviers cette fois

Regions Liège

Vaux-sur-Sûre : le feu couve toujours dans la zone naturelle, embarras sur la E411

Info

Articles recommandés pour vous