RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Rififi autour des machines à café de l’hôpital de la Citadelle à Liège : un arrêt corsé du conseil d’Etat

Un contrat de millions de doses de café lyophilisé "gelé" par le conseil d’Etat
09 août 2022 à 09:17 - mise à jour 09 août 2022 à 14:59Temps de lecture1 min
Par Michel Grétry

Les décisions du conseil d’administration de la Citadelle sont-elles solubles dans les débats en justice ? En tout cas, le conseil d’Etat vient de suspendre un contrat passé au printemps, avec la société Illico, pour l’installation de distributeurs de boissons chaudes à l’usage du personnel. Un contrat pour la fourniture de nonante appareils pendant cinq ans, de quoi servir une quantité évaluée entre sept et dix millions de doses de café lyophilisé, à la tasse ou en thermos.

Le volume peut surprendre, mais chaque salle de soins dispose d’une sorte de tisannerie, sans parler des bureaux des services administratifs. Une demi-douzaine de candidats ont remis une offre, alléchés par la perspective de transformer leur jus de chaussette en or liquide. Et l’un des concurrents évincés, Douwe Egberts, a repéré un vice de forme dans l’attribution du marché.

Avantage déloyal ?

C’est que le cahier des charges a expressément mentionné les dimensions à respecter pour les machines, de façon qu’elles s’intègrent dans les niches prévues à cet effet, dans les divers locaux. "Avec une tolérance de 10%", précise le document. Or, la société Illico a proposé un modèle beaucoup plus petit. Et la taille n’est pas un détail : l’engin est à prix réduit à l’achat, et surtout, entretien et maintenance coûtent moins cher. D’où un avantage déloyal : ce soumissionnaire aurait dû être écarté. L’affaire n’est pas encore tranchée au fond, mais les magistrats ont trouvé que l’argument suffit à suspendre les opérations. La Citadelle envisage à présent de recommencer la procédure. Et les employés vont devoir patienter : la bataille s’annonce serrée.

Articles recommandés pour vous