RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Rhizarthrose : comment soigner les douleurs à la base du pouce ?

"La rhizarthrose" ou l’arthrose du pouce
31 janv. 2022 à 17:303 min
Par Daphné Fanon

Faites-vous partie de ceux et celles qui souffrent de douleurs à la base du pouce ? Oui ? Vous avez peut-être une "rhizarthrose". Cette arthrose se situe entre le petit os appelé "trapèze", et le premier métacarpien. Elle apparaît principalement chez les femmes ménopausées, à partir de 50 ans. Plus généralement, elle touche 10 à 15% de la population. Les explications dans "La Grande Forme" avec le Pr Henrotin, président de la Fondation Arthrose, docteur en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle à l’hôpital de Marche-en-Famenne et professeur à l’ULiège.

 

L’arthrose est une pathologie dégénérative de l’articulation, formée par les extrémités de deux os. Ces extrémités sont recouvertes d’un tissu : "le cartilage", qui s’use. Au niveau du pouce, l’usure est principalement causée par l’usage répétitif des gestes de la vie quotidienne. Dans le cas de la "rhizarthrose", il s’agit d’une arthrose à prédominance féminine, qui est sensible aux modifications hormonales. Cette articulation du pouce est particulièrement instable et finit généralement par user le cartilage et provoquer des douleurs. La "rhizarthrose" se caractérise par une douleur nocturne, perturbant le sommeil des patients qui en souffrent.

 

Elle va également se caractériser par une déformation de la base du pouce et donc, poser un souci au niveau esthétique. C’est une perte d’amplitude de ce qu’on appelle "la pince pollici-digitale", donc entre le pouce et l’index. Il s'agit d'une pince qu’on utilise tous les jours pour ouvrir une bouteille, pour coudre, pour écrire. Chez les dames, le fait de sursolliciter l’articulation va contribuer à accélérer le processus dégénératif. Chez les hommes, il s’agit d’une pathologie plus rare, qui peut-être secondaire à une utilisation excessive de cette pince. Concrètement, comment lutter contre la douleur ?

  • Appliquer des gels anti-inflammatoires au niveau de l’articulation douloureuse.
  • Faire de la kinésithérapie pour essayer de soulager cette articulation.
  • Faire des exercices pour renforcer les muscles stabilisateurs de l’articulation.
  • Il existe des orthèses (=attelles) de repos. Les orthèses "thermoformées" sont faites surmesures pour les patients et vont stabiliser l’articulation durant la nuit, pour avoir un bon sommeil et éviter que la douleur ne s’amplifie la journée. Il existe également des orthèses "de fonction", que le patient peut mettre pour stabiliser l’articulation lors de gestes de la vie courante.

Les objectifs principaux du traitement sont, d’une part, de diminuer la douleur et d’autre part, de stabiliser l’articulation pour éviter qu’elle ne se "subluxe" de façon répétée. Enfin, c’est de récupérer l’amplitude entre le pouce et l’index pour pouvoir cette pince dans la vie de tous les jours. Pour les stades plus avancés, il est possible de faire des injections de corticoïdes ou d’acides hyaluroniques. Enfin, si toutes ces options échouent, il reste la solution chirurgicale. Il existe des prothèses qui peuvent remplacer l’articulation. On peut également enlever le trapèze usé. Mais attention toutefois à bien évaluer l’impact de cette arthrose dans la vie des patients, pour juger de la nécessité de l’intervention, qui est assez importante.

La rhizarthrose ou l'arthrose du pouce : c'est quoi ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le kinésithérapeute va faire de "l’éducation thérapeutique" et apprendre des exercices à son patient, qu’il pourra reproduire à la maison. Voici deux exercices faciles

  • Placer la paume de la main sur un bureau et faites glisser un verre entre votre pouce et votre index, en forçant progressivement pour maintenir l’écart entre les deux doigts.
  • Mettre un élastique autour de votre index et de votre pouce et éloigner le pouce et l’index avec la résistance de l’élastique.

"On apprend également au patient à se masser avec du gel anti-inflammatoire et faire de légères tractions sur la base du pouce pour soulager l’articulation" explique le Pr Henrotin. Il faut essayer de combattre la croyance selon laquelle il faut mettre du chaud. Dans ce cas, lorsque l’arthrose fait mal et qu’il y a des pics douloureux, elle est souvent associée à de l’inflammation. Il vaut donc mieux mettre du froid sur l’articulation. "Ce que je recommande c’est de plonger sa main dans un bain d’eau froide en faisant des petits exercices comme malaxer une éponge, par exemple" ajoute le Pr Henrotin.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

01 févr. 2022 à 06:07
4 min
28 janv. 2022 à 17:00
3 min

Articles recommandés pour vous