RTBFPasser au contenu

La Prem1ère - Matin

Revue de presse : "Masque II, la vengeance"

La Revue de presse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

25 oct. 2021 à 08:263 min
Par La revue de presse de Nicolas Vandenschrick

Une quasi-certitude dans la presse, c’est le retour du masque !

24 jours de retour à la vie d’avant

C’est digne d’un mauvais remake : "Masque 2, la vengeance".

Après avoir été abandonné un mois dans les tiroirs de Flandre, il fait son retour au-devant de l’actu.

S’il y a bien une leçon à tirer, écrit le Soir, s’il y a un enseignement à prendre de cet interminable combat contre la pandémie, c’est bien qu’il nous faut cultiver l’humilité.

Depuis l’arrivée du virus jusqu’à aujourd’hui, la même et unique consigne pourrait éviter à l’ensemble du personnel politique de se tromper ou d’aller trop vite.

Etre humble devant les évolutions, humble face à l’état de nos connaissances. Il y a un mois, pendant 3 longues semaines, du 1er au 24 octobre, c’était comme avant.

Il faudrait l’écrire dans le marbre cette phrase-là, qui ouvre l’édito du Nieuwsblad.

Du 1er au 24 octobre, c’était comme avant.

Sans masque au magasin.

Sans masque au travail.

Sans masque au café.

Dès la semaine prochaine, dès demain, dès aujourd’hui, en fait, il y a peu de chance que cette liberté ne revienne avant un bon moment.

Doit-on pointer du doigt le gouvernement flamand ?

Et oui, une fois encore, le Morgen se doit bien de l’admettre, mettre un masque c’est profondément embêtant.

Mais, admettons le aussi, ne pas recevoir de soins médicaux à temps, c’est aussi profondément embêtant, ça peut même être tellement ennuyeux que certains en décèdent.

Du reste, le quotidien s’interroge : doit-on pointer du doigt le gouvernement flamand parce qu’il a autorisé qu’on retire le masque en Flandre ?

Non, face à une région largement vaccinée, avec une épidémie sous contrôle, il y avait, bel et bien de la place pour un peu de relâchement, c’était en somme légitime.

Aujourd’hui, alors que l’on constate que le virus circule à nouveau rapidement, remettre le masque participe du même raisonnement. C’est en somme toujours aussi légitime.

Les erreurs sont ailleurs, estime le Morgen. Quand on tire soudain d’un chapeau politique la 3e dose, quand on refuse de s’accorder clairement sur le Covid Safe Ticket, ça, estime le quotidien, ce sont des erreurs.

Retour au masque, la mascarade ?

Un autre commentaire qui apparaît, c’est que la Belgique serait bien trop laxiste avec ceux qui refusent le vaccin.

Elle a mis du temps à être exprimée cette opinion-là, mais on y est, avec le Laatste Nieuws et on y est même franchement.

Quoi, dit le quotidien, on va en revenir aux masques ? Mais que c’est paresseux, arrêtons cette mascarade.

Arrêtons d’être gentil avec les non-vaccinés, dit le Laatste Nieuws.

Chez bon nombre de nos voisins, la barre est bien plus haute, bien plus élevée pour ceux qui doutent de la science médicale : "Vacciné, vous entrez, non-vacciné, restez dehors".

Et ne venez pas parler de secret médical, ajoute le quotidien. Ce secret doit servir à protéger ceux qui pourraient se retrouver discriminés pour des conditions auxquelles ils ne peuvent remédier. 

Choisir ou refuser le vaccin est donc, à lire le quotidien, un acte volontaire qui devrait emporter – si on suit le Laatste Nieuws – bien plus de conséquences.

Le Soir ne s’avance pas sur ce volet du débat, mais il rappelle la situation. L’état actuel de nos possibles. Il nous faut prendre en compte la situation non pas comme on voudrait qu’elle soit, non pas comme on a dit qu’elle devrait être, mais tout simplement tel qu’elle est actuellement.

Inutile de paniquer, inutile de régler des comptes de multiplier les "on vous l’avait bien dit"Il faut une évaluation raisonnée, scientifique de la situation, savoir ce qu’il importe de faire pour éviter que la 4e vague ne détruise ce qui a été péniblement gagné contre la pandémie.

Ecouter avec humilité les analyses scientifiques, puis, plaide le Soir, agir avec pragmatisme.

Frank Vandenbroucke, le ministre de la santé le disait l’autre jour en télé, inutile d’attendre le kern ou le codeco. Si la situation empire et que vous avez un masque dans le tiroir, autant le mettre, même si c’est ennuyeux à mourir.

 

Sur le même sujet

28 oct. 2021 à 07:59
2 min
27 oct. 2021 à 08:18
2 min

Articles recommandés pour vous