RTBFPasser au contenu

La Prem1ère - Matin

Revue de presse : la police attend une revalorisation salariale promise il y a 20 ans

La Revue de presse

Ce qu'il se passe dans vos journaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 nov. 2021 à 09:452 min
Par La revue de presse de Nicolas Vandenschrick

La revue de presse commence par la Une du Soir qui annonce que la police pourrait se mettre grève.

Une du journal Le Soir.

Les polices du pays sont, dit Le Soir, sur le pied de grève.

Est-ce le bon jour pour se transformer en bandit ? Ou à l’inverse, les forces de l’ordre vont-elles faire du zèle ?

 

Les quatre syndicats de la police vont se réunir pour décider d’un calendrier d’action.

Mais cela veut surtout dire, explique le Soir, que la grogne s’amplifie : 185 préavis de grève en tout. Avec un motif principal, les policiers, syndicat en front commun, demandent que l’on applique la revalorisation salariale qui a été promise… En 2001, et toujours pas appliquée depuis !

Le covid fait toujours parler de lui

Une du quotidien flamand Het Nieuwsblad.

Het Nieuwsblad constate en Une que déjà des évènements commencent à être annulés.

Les mesures en vigueur, masque, pass sanitaire et distance, semblent ne pas suffire, écrit le quotidien. Inquiets, le secteur culturel et celui de l’évènementiel appellent le public à ne pas le laisser tomber, c’est un appel à lire notamment dans l’Avenir.

Face à la hausse du nombre de cas et à l’augmentation du nombre d’hospitalisation surtout, La Libre le note, le personnel soignant reste divisé au sujet de l’obligation vaccinale.

Exemple au CHR Val de Sambre, l’hôpital à Auvelais. La direction est favorable à l’obligation de se faire vacciner pour le personnel soignant. Le personnel en question, et notamment l’infirmière en chef du service covid, est beaucoup plus nuancé : il ne faut pas imposer le vaccin uniquement aux soignants et pas au reste de la société. L’imposer uniquement aux intervenants de la santé, c’est ajouter un élément de plus dans un métier déjà en pénurie.

Autre manière de voir les choses. Emmanuel André, l’ex-porte-parole covid du gouvernement et microbiologiste, est ce matin en Une de SudPresse avec des mots très rudes pour les non-vaccinés : derrière les prétentions de liberté des adultes qui refusent le vaccin, se cache de plus en plus souvent un égocentrisme à peine dissimulé. Et cela contribue à la dégradation de la situation.

Toujours au sujet de la vaccination, Het Laatste Nieuws annonce pour mercredi déjà la dose de rappel. La dose de plus qui sera proposée à celles et ceux qui ont reçu les deux doses d’AstraZeneca ou la dose unique de Johnson&Johnson. Le ministre de la Santé pourrait prendre la décision après-demain. Un million et demi environ de Belges sont concernés.

 

Un brin de recherche, tiens. De Standaard évoque en Une une équipe de scientifique à la recherche de personnes qui n’attraperont jamais le covid. Peu importe qu’ils respectent ou pas les mesures en vigueur. Ce genre de particularité génétique pourrait amener la science à découvrir un médicament. Ceux qui ont une résistance génétique innée peuvent aider la science. Avis aux candidats !

Le boum des blessures et des voitures sans permis

Une du journal La Libre Belgique.

La Libre constate un boum inédit des voitures sans permis. 676 immatriculations fin octobre, contre 468 l’an dernier.

La Dernière Heure, on est lundi, fait le point sur les matchs de foot du week-end. L’Union s’envole et les mauves loupent le coche.

Le quotidien constate aussi une explosion du nombre de blessures dans le sport amateur. Et pourquoi donc ? À cause, on y revient toujours, du covid. Oui, l’arrêt des compétitions l’an dernier a aussi marqué l’arrêt de l’entraînement pour pas mal de sportifs amateurs. À la reprise, certains se sont donnés à fond, sans trop y prendre garde. Du coup, paf, explosion de blessure : élongation, entorse et autre claquage. Pas dramatique, dit la DH, mais démoralisant pour les amateurs.

Sur le même sujet

23 nov. 2021 à 08:56
1 min
18 nov. 2021 à 09:51
3 min

Articles recommandés pour vous