Revenir sur le Brexit bénéficierait à l'économie britannique selon l'OCDE

L'OCDE affirme que revenir sur le Brexit profiterait à l'économie britannique

© EMMANUEL DUNAND - AFP

17 oct. 2017 à 16:26Temps de lecture1 min
Par Belga

L'OCDE a jugé que l'économie britannique aurait tout à gagner d'une annulation du Brexit à travers un éventuel nouveau référendum, s'attirant une fin de non recevoir de Londres qui a aussitôt écarté cette possibilité.

L'institution internationale a expliqué mardi dans un rapport dédié au Royaume-Uni assorti de nombreuses recommandations que la sortie prochaine de l'UE avait nourri l'incertitude et menaçait la croissance économique.

En conséquence, "si le Brexit était annulé par une décision politique (un changement de majorité, un nouveau référendum, etc.), l'impact positif pour l'économie serait très important", a souligné l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le gouvernement conservateur a toutefois rétorqué qu'il n'était pas question pour le Royaume-Uni de revenir sur la décision de quitter l'Union européenne prise par les Britanniques au référendum du 23 juin 2016. "Nous quittons l'UE et il n'y aura pas de second référendum", a coupé net un porte-parole du gouvernement dans un communiqué publié juste après le rapport.

Reste que l'OCDE, l'une des grandes institutions économiques internationales d'habitude prudente, a adopté un ton résolument inquiet quant aux perspectives de l'économie britannique à moins d'un an et demi du Brexit, prévu pour mars 2019. "Le Royaume-Uni fait face à des temps difficiles, le Brexit entraîne de grave incertitudes économiques qui pourraient étouffer la croissance pendant les années à venir", a prévenu le secrétaire général de l'OCDE, Ángel Gurría.

Interrogé sur les incertitudes quant à l'issue des négociations, M. Gurría a recommandé au Royaume-Uni de "rester calme et de persévérer", lors d'une conférence de presse à Londres. Se référant au "bon sens" britannique il a estimé par ailleurs qu'"il fallait donner du temps au temps" à propos d'une période de transition étendue.

Les incertitudes poussent nombre d'entreprises à se montrer prudentes avant d'investir dans le pays, voire les incitent à déplacer quelques activités hors du Royaume-Uni. Au-delà, selon l'OCDE, un "Brexit désordonné", sans accord sur les échanges commerciaux, constituerait un choc à moyen terme sur les perspectives de croissance.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous