RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Revalorisation de la prime de fin d'année pour le personnel des soins de santé fédéraux

01 juin 2022 à 11:05Temps de lecture2 min
Par Belga

Tous les membres du personnel fédéral du secteur des soins de santé recevront une prime de fin d'année (secteur privé) ou une prime d'attractivité (secteur public) d'un montant de 400 euros brut pour les temps-pleins. La prime sera versée annuellement en décembre, cette année pour la première fois, au prorata du temps de travail. Elle sera accessible aux personnes qui travaillaient déjà dans le secteur au 1er septembre de l'année concernée.

Cette mesure fait partie de l'accord de principe conclu fin de la semaine dernière par les partenaires sociaux et présentée mercredi en conférence de presse par Frank Vandenbroucke. Celui-ci doit encore être validé par les membres des organisations représentatives.

600 millions d'euros

Le ministre de la Santé publique a fait le point sur l'investissement de 600 millions d'euros consenti par le fédéral à l'attention du personnel de santé fédéraux, soit quelque 125.000 travailleurs dans les hôpitaux généraux et psychiatriques ou encore dans les soins à domicile. Depuis la mi-2021, 500 millions d'euros sont consacrés à l'augmentation structurelle des salaires via la nouvelle classification de fonctions, dénommée "IFIC".

En plus de ce demi-milliard, le gouvernement a investi 100 millions d'euros supplémentaires en vue d'améliorer les conditions de travail. C'est sur ce montant qu'un accord est intervenu la semaine dernière.

Outre la prime de fin d'année et la prime d'attractivité, les travailleurs du secteur privé bénéficieront de deux jours de congé pour raisons impérieuses avec maintien du salaire. Ceux-ci ne pourront pas être consécutifs. Enfin, 7 millions d'euros seront consacrés au renforcement du personnel en ressources humaines (RH).

Le montant global de 600 millions d'euros sera indexé chaque année, a assuré le ministre.

Les infirmières spécialisées

En plus de ce montant, un investissement de 45 millions d'euros à l'attention des infirmières spécialisées est prévu à partir de 2023. Des montants forfaitaires qui revalorisent les spécialisations agréées est prévu : 2.500 euros brut en plus sur base annuelle pour les infirmiers spécialisés à titre professionnel particulier qui travaillent à temps plein et 833 euros brut annuels pour ceux ayant une qualification professionnelle particulière.

Les montants seront là aussi calculés sur base du temps de travail pour un versement annuel, en une fois, au mois de septembre.

On tourne une page et on ouvre un nouveau chapitre

"On tourne une page et on ouvre un nouveau chapitre", a commenté Frank Vandenbroucke. Ce vice-Premier Vooruit a annoncé la mise en place d'un "agenda de l'avenir du personnel soignant"; Une première réunion avec les partenaires sociaux est prévue le 14 juin.

"L'objectif est de définir un calendrier et d'élaborer des solutions concrètes aux différents défis. Il s'agira principalement d'un agenda à long terme, soit pour des mesures qui devraient entrer en vigueur sous la prochaine législature, après 2024."

"Mais nous n'excluons pas de prendre des mesures à court terme pour pouvoir faire face à la rareté et aux manques de personne", a-t-il ajouté, alors que 177 lits de soins intensifs sur un total de 2.200 sont actuellement fermés, selon les chiffres du Comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC).

Archive (03/05/22)

Sur le même sujet

Les femmes dans le secteur de la santé gagnent un quart de moins que les hommes

Economie

"Donner du sens au travail", ne pas "externaliser" les services : les syndicats entendus sur la réforme du financement des hôpitaux

Belgique

Articles recommandés pour vous