Cyclisme

Rétro : Il y a un an, Remco Evenepoel rentrait dans la cour des grands en survolant le Tour de Belgique

Tour de Belgique 2019 : Victoire de Remco Evenepoel

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

13 juin 2020 à 04:50Temps de lecture2 min
Par Cédric Lizin

Le jeudi 13 juin 2019 aura à jamais une saveur particulière pour Remco Evenepoel. Quatre mois et demi après ses débuts sous les couleurs de l'équipe Deceuninck - Quick Step au Tour de San Juan, en Argentine, le double Champion du Monde en titre chez les Juniors (en ligne et contre-la-montre) décroche à Zottegem sa première victoire chez les professionnels sur les routes du Tour de Belgique.

Et le jeune homme de 19 ans y ajoute la manière : il attaque à une douzaine de kilomètres de l'arrivée en compagnie du recordman de l'heure Victor Campenaerts (Lotto Soudal) qui, pour défendre les intérêts de son leader Tim Wellens, reste dans sa roue jusqu'à ce qu'il chute à un peu plus de cinq kilomètres de la ligne. Remco Evenepoel ne se laisse pas décontenancer et rallie l'arrivée en vainqueur, avec 42 secondes d'avance sur le peloton des favoris.

"Ce parcours, ce n'était pas vraiment mon truc, mais il était assez difficile pour faire une petite différence, déclare alors Remco Evenepoel. Je me sentais vraiment bien et je voulais attaquer. Ce n'est pas une course par étapes du plus haut niveau, mais c'est une course en Belgique.Je suis passé devant mon club de supporters dans le Mur de Grammont. Bref, c'était une accumulation de choses agréables..."

Le lendemain, place au contre-la-montre, l'une de ses spécialités. Déjà une deuxième victoire ? Non, car sur le parcours de 9.2 kilomètres tracé autour de Grimbergen, le jeune Loup du Wolfpack commet une erreur de jeunesse en optant pour un 58x11 plutôt que pour un 56x11. Remco Evenepoel loupe quelques virages, et avec un braquet pareil, difficile de relancer la machine... Il doit se contenter d'une quatrième place, à seulement trois secondes du vainqueur, Tim Wellens (Lotto Soudal). "Je voulais aller le plus vite possible, et je pensais que c'était avec le 58x11. Sans cette erreur de braquet, je crois que je gagnais !, nous révélera-t-il quelques mois plus tard. Je n'ai plus commis cette erreur par la suite."

Remco Evenepoel dynamite à nouveau l'épreuve lors de l'étape reine de ce Tour de Belgique, avec départ et arrivée à Seraing, le samedi 15 juin. Le leader du général fait la différence sur ce mini Liège-Bastogne-Liège - la Classique qui le fait rêver - et s'échappe en compagnie de Victor Campenaerts, encore lui, et le Danois Andreas Kron. Lessivé après tant d'efforts, REV laisse ses deux compagnons d'échappée se disputer la victoire d'étape, qui revient à VocSnor.

Le lendemain, le Tour de Belgique se termine par un sprint massif dans les rues de Beringen. Le dossard N.13 est victime d'une chute sans gravité dans les derniers hectomètres, mais il remporte le classement général du Tour de Belgique. Les expérimentés Victor Campenaerts et Tim Wellens accompagnent le jeune Loup sur le podium.

Depuis ce Tour de Belgique 2019, Remco Evenepoel ne s'est plus imposé sur les routes belges, mais il a ajouté huit succès à son palmarès. Les plus marquants ? La Clasica San Sebastian et le Championnat d'Europe du contre-la-montre.

Cinq victoires sur l'ensemble de la saison 2019, cinq, déjà, en 2020, entre fin janvier et fin février, sur les Tours de San Juan et d'Algarve. La machine Remco Evenepoel est déjà bien huilée, et c'est affamé qu'il reprendra la compétition d'ici quelques semaines...

Articles recommandés pour vous