RTBFPasser au contenu

Retraités GRAPA : Karine Lalieux ne veut plus d'un contrôle par les facteurs

Retraités GRAPA : Karine Lalieux ne veut plus d'un contrôle par les facteurs
22 nov. 2021 à 20:511 min
Par Belga

La ministre des Pensions, Karine Lalieux, prépare une réforme de la procédure de contrôle de la Garantie de Revenu Aux Personnes Agées (GRAPA), a-t-elle expliqué lundi en commission des Affaires sociales de la Chambre, alors qu'avait lieu une action du "Collectif Grapa" dénonçant ces contrôles.

Une nouvelle procédure de contrôle de l'obligation de séjour en Belgique, condition pour bénéficier de cette allocation, a vu le jour sous la législature précédente. Elle implique le passage du facteur qui fait signer un certificat de résidence au bénéficiaire. Si celui-ci est absent trois fois, il a cinq jours pour renvoyer le certificat signé à l'administration. Le système a été dénoncé car, selon le Collectif, il mène à un quasi-confinement de personnes âgées qui n'osent pratiquement plus s'absenter quelques jours. 

En raison de la pandémie, les contrôles avaient été suspendus jusqu'au 1er octobre. Malgré la demande de la ministre, la suspension n'a pas été prolongée. Dans les faits, les contrôles n'ont toutefois pas encore repris. Mme Lalieux travaille à une révision du mécanisme. Elle propose que le facteur se limite à déposer un recommandé chez la personne, ce qui lui retire tout rôle de contrôle, et de s'aligner sur ce qui est déjà en vigueur pour les revenus d'intégration sociale, à savoir la possibilité de partir sept jours sans devoir informer l'administration (contre deux jours actuellement).

"Je le rappelle encore une fois, 80 % des bénéficiaires de la GRAPA ont constitué une pension. Ils ont travaillé en Belgique mais leur pension est trop basse. Je veux donc appeler au respect pour ces travailleurs qui vivent avec un revenu autour du seuil de pauvreté. Le but étant toujours le même: améliorer la situation des personnes", a expliqué Mme Lalieux.

 

Articles recommandés pour vous