Vivacité

Retour sur le concert de MC Solaar aux Francofolies de Spa

Loading...

Jeudi soir, jour de fête nationale férié, les Francofolies font habituellement le plein. Habituellement.

Force est de constater que le public devant la Grande Scène Pierre Rapsat était plus que clairsemé pour l'arrivée sur scène de MC Solaar vers 22h45. Le papa de tous les rappeurs actuels a pourtant livré un set ultra-classieux. Une vingtaine de musiciens sur scène - choristes, cuivres et cordes - ont magnifié le répertoire des premiers albums de MC Solaar.

Dans les années 90, MC Solaar explose grâce à trois albums et aligne les titres marquants : Caroline, Bouge de là, Victime de la mode, Nouveau western, Les temps changent tournent en boucle sur les radios. Des albums disparus des magasins et des plateformes pour cause de procès et qui viennent de faire leur réapparition il y a quelques mois.

Mc Solaar a décidé de monter sur scène cet été pour remettre en avant les chansons de ces trois albums.

Ce "new big band project" n'a peut-être été bien compris par le public potentiel. L'intitulé laissait entendre qu'il s'agirait d'un show crooner à la Sinatra. Le résultat, hier, était en réalité un concert richement orchestré.

Si l'univers de Solaar a marqué une génération, le public de Spa semblait en majorité trop jeune pour le connaître dans le détail. La disparition de ses albums durant des années n'a forcément pas du tout aidé à leur pérennité.

A Spa, l'ambiance n'a jamais décollé et même les incontournables de MC étaient mollement applaudis. Il faut bien avouer que l'artiste n'a pas du tout été chercher les festivaliers, restant dans sa bulle. Ce show serait parfait en salles mais il est peu adapté pour l'extérieur.

Hier, la vraie tête d'affiche de la scène Rapsat était Vianney. Considérant Solaar plus important que lui dans l'histoire de la musique, Vianney a demandé aux organisateurs de se produire avant le rappeur. 

L'inverse eut été plus cohérent pour le public. L'ambiance était bien plus festive en début de soirée avec ses titres N'attendons pas, Beau papa, Pas là et les quelques reprises de Michel Berger et Axelle Red qu'il a proposées...

Sur le même sujet

Vianney se confie sur son avenir entre scène, studio et vie de famille

Vivacité

Le charme signé Luciani aux Francofolies de Spa

Vivacité

Articles recommandés pour vous