RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

« Reporters de guerre » : les passeurs des situations extrêmes au Kunstenfestivaldesarts

« Reporters de guerre » : les passeurs des situations extrêmes au Kunstenfestivaldesarts

Le spectacle de Sébastien Foucault nous invite à entrer dans le témoignage des personnes qui ont couvert la guerre en ex-Yougoslavie. En toile de fond, une question est posée ; comment rendre compte d’un conflit armé ? En tant que journaliste, que choisir de dire ou de laisser ? " Reporters de guerre " est présenté jusqu’au 15 mai aux Tanneurs dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts.

Spectacle documentaire, " Reporters de guerre " éclaire, par le témoignage, plusieurs évènements qui se sont déroulés pendant la guerre de Bosnie. Au début des années nonante, l’Europe tremble. Tous les regards sont tournés vers la ville de Sarajevo. Le siège de la capitale bosniaque aura été le plus long siège de l’histoire moderne, faisant 10.000 victimes parmi les civils dont 1.500 enfants.

A l'époque, plusieurs journalistes, reporters de guerre, sont sur place pour rendre compte du conflit. Trente ans plus tard, trois d’entre eux se souviennent et témoignent. La parole se libère et les questions apparaissent : Comment relayer un conflit armé ? En tant que correspondant, comment faire en sorte que le drame qui est en cours, soit entendu et compris par le reste du monde ?

La radio comme porte-voix

La journaliste belge Françoise Wallemacq avait couvert les évènements en radio pour la RTBF. Elle partage le plateau avec une ancienne journaliste de guerre bosniaque, Vedrana Bozinovic qui est devenue comédienne, et avec Michel Villée, ancien attaché de presse pour la branche belge de Médecin sans Frontière.

Sur le plateau, un petit studio radio a été reconstitué. " Reporters de guerre " est un spectacle documentaire dans lequel vous ne trouverez aucune image d’archive. Seuls comptent l’univers du son et la force du témoignage.

" Je voulais rendre un hommage à la radio. Une fois que le contexte est posé, les intervenants s’emparent d’une histoire qui s’est produite pendant la guerre en Bosnie et ils la racontent pour faire l’expérience de ça. Peut-on transmettre une expérience à quelqu’un qui ne l’a pas vécue ? "

Sébastien Foucault est au micro de François Caudron.

Entretien Sébastien Foucault

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous