Regions Liège

Rentrée scolaire : à Wanze, les élèves de maternelle et de début primaire pourront avoir un repas chaud gratuit

L'école communale de Wanze-centre

© RTBF - Martial Giot

Tout au long de cette nouvelle année scolaire et de la suivante, les élèves de maternelle et des deux premières années primaires de l'école communale de Wanze-centre pourront bénéficier de repas chauds gratuits.

Cette école fait partie des quelque 300 établissements à encadrement différenciés qui ont été retenues par la Fédération Wallonie Bruxelles dans le cadre d'un appel à projets visant à offrir aux enfants des repas sains composés en grande partie de produits de saison et issus de l’agriculture biologique.

A l'école de Wanze-centre, une centaine d'enfants est concernée au total. L'école pourra bénéficier d’une subvention totale de près de 43.000 euros. Le coût des repas des maternelles sera ainsi entièrement couvert. Pour les élèves de première et deuxième primaire, la commune prendra en charge un supplément de 30 cents par enfant.

Depuis l’année scolaire 2019-2020, suite à un précédent appel à projets, les élèves de maternelle y bénéficiaient déjà des repas gratuits. Cette action, la commune de Wanze peut donc la poursuivre tout en l'étendant aux deux premières années primaires dès cette rentrée.

Une bonne nouvelle

"C'est vraiment une bonne nouvelle pour alléger le budget des familles, tout en offrant la possibilité aux enfants de manger sainement", se réjouit Charlotte Rouxhet, l'échevine wanzoise de l'enseignement.

C'est aussi une bonne nouvelle parce que la gratuité des repas aurait dû cesser si l'école n'avait pas été retenue dans le cadre de l'appel à projets. Pour les élèves de maternelle, cela aurait donc été un retour en arrière. "L'année passée, il y avait approximativement 60% des enfants de maternelle qui avaient répondu positivement, précise l'échevine. Les retours sont positifs. On aimerait évidemment qu'encore plus d'enfants profitent de cette gratuité. Mais on sait que les repas sont peut-être parfois un petit peu "originaux" pour les enfants de cet âge. Il y a notamment le quinoa, le boulghour. Pas mal d'enfants ne connaissent pas encore cela mais cela leur permet aussi évidemment de découvrir des choses qu'ils n'ont peut-être pas l'occasion de manger chez eux." 

Les repas s'intègrent dans un projet global. Dans ce cadre, le réfectoire de l'école de Wanze-centre est, par exemple, en cours de transformation. "Pour le rendre plus convivial et plus agréable", explique Charlotte Rouxhet. Par ailleurs, les enfants de l'école ont créé un potage. Ils participent aussi à des ateliers sur la réduction des déchets alimentaires, la lutte contre le gaspillage et l'alimentation saine. 

Sur le même sujet

Rentrée scolaire : quelle est la genèse du Pacte pour un enseignement d’excellence ?

Déclic

Le début de la fin du pacte d’excellence

Chroniques

Articles recommandés pour vous