RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Rentrée des classes après les inondations: à Pepinster, les écoles s'organisent

Rentrée des classes après les inondations: à Pepinster, les écoles s'organisent

C'était une rentrée des classes particulière ce mercredi pour les écoles libres de Pepinster, une des communes les plus touchées par les inondations. Sur les trois implantations, deux ont en effet été fortement impactées par les intempéries du mois de juillet. L'une d'elles a même dû être démolie.

Un plan B pour accueillir les enfants

Pour pouvoir accueillir les élèves ce 1er septembre, il a donc fallu trouver un plan B. Laurent David, le directeur des 3 écoles: "On est d'abord parti du constat que l'implantation de la Providence, située rue Pont Walrand, a été fortement impactée, c'est celle qui a été le plus touchée. Et le constat a été qu'on ne pourrait pas rentrer là-bas dans de bonnes conditions le 1er septembre. Tout le quartier va être en chantier pendant de nombreux mois, voire des années. Il fallait donc trouver une solution pour les élèves de cette implantation".

La solution a donc été de faire venir les élèves sur une autre implantation, celle de Saint-Lambert. Mais les enfants ne vont pas pouvoir s'y installer tout de suite. Un bâtiment est en effet en cours de démolition, les derniers gravats sont en cours d'évacuation. D'ici 15 jours, la place ainsi libérée accueillera des modules de classes dans des conteneurs. Mais pas avant. "D'ici là, les élèves de primaire de la Providence et de Saint-Lambert iront au domaine des Fawes à Charneux pour y vivre des activités scolaires, mais aussi des animations de prise en charge par le domaine" explique le directeur.

C'était important pour les enfants de dire au revoir à leurs anciennes classes

Ce 1er septembre, les élèves de la Providence sont allés sur place pour constater les dégâts. Pour beaucoup, ils n'avaient pas encore vu l'état de leur école depuis les inondations. Ils ont pu toucher les planches de bois, et écrire des petits mots pour dire au revoir à leur école et tenter de tourner la page. Benjamin Piron, papa de Camille et Eliott: "Je pense que c'était particulièrement important pour eux, même s'ils avaient déjà vu le bâtiment, de pouvoir dire adieu à leurs anciennes classes et de pouvoir faire la transition pour le retour dans l'implantation de Saint-Lambert".

La famille a elle-même dû être relogée suite aux inondations. Et ce retour à l'école, c'était un moment important: "On part d'une nouvelle maison, on arrive à une nouvelle école. Ça fait beaucoup de changement. Mais c'était aussi particulièrement important pour les enfants de voir qu'il y avait quand même de la stabilité dans le changement. Les copains sont toujours là, les enseignants sont toujours les mêmes ... malgré tous ces chamboulements, il y a quand même un peu de stabilité et un peu de soleil".

Rentrée des classes à Pepinster: JT 01/09/2021

Articles recommandés pour vous