RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

Rénovation de la Galerie Wérenne : un goût d’inachevé

28 juil. 2022 à 09:14Temps de lecture3 min
Par Juliette Hariga

Si vous avez l’habitude de passer par la galerie Wérenne lorsque vous arrivez à Namur, depuis la gare, vous avez sans doute déjà eu cette réaction : tout ça, pour ça ? Plus de 700.000 euros de travaux de rénovation financés par la ville, des mois de travaux… Et une galerie art déco qui peine toujours à retrouver son lustre d’antan.

On a, quand on y passe, un sérieux goût d’inachevé. Les verrières ne sont toujours pas terminées et leurs trous béants laissent passer les pigeons qui se font une joie de souiller les vitraux nouvellement mis, qui picorent les joints des structures métalliques, et qui laissent tomber également leurs déjections sur le sol.

Une réalité bien moins glamour que celle des plans

Parlons-en du sol… Un sol tout neuf, blanc cassé avec des touches dorées et un design, lui aussi, art déco : sur le dessin d’architecte, c’est magnifique… En réalité, à l’heure qu’il est, c’est déjà dans un piètre état… Le sol est jonché de traces en tout genre qui semblent déjà indélébiles… Un commerçant voisin nous confie que les services de la ville ont beau passer toutes les semaines, c’est déjà impossible à nettoyer.

La déception de la ville

Du côté de la ville, on ne peut que constater cet état des lieux. "Ce n’est pas le chantier le plus réjouissant", admet Tanguy Auspert, l’échevin du patrimoine. Il ne peut cacher sa déception, mais il affirme que cela va s’améliorer. " Les verrières vont être terminées après les congés du bâtiment". Ores doit aussi faire le nécessaire pour l’éclairage. Des ferronneries doivent aussi arriver avant la fin de l’année. Elles sont destinées à décorer les deventures des commerces.

Loading...

Des commerces pour la plupart inoccupés, désertés, abandonnés. Ce qui donne évidemment, aussi, à la rénovation de la galerie commerçante, ce sentiment d’échec. En cette fin de mois de juillet, seul un salon de coiffure est ouvert. Un client, à qui l’on rase la barbe, nous fait part de son indignation. "Le propriétaire du bâtiment n’a rien voulu faire pour rénover le salon de coiffure, mais il a profité des travaux d’embellissement de la galerie pour augmenter son loyer". La ville n’est, en effet, pas propriétaires des espaces commerciaux dans la galerie et, manifestement, le dialogue n’est jamais vraiment passé. Les propriétaires n’ont jamais voulu agir de concert avec la ville et profiter de l’occasion pour rénover, à leur tour, de manière harmonieuse, les surfaces commerciales.

On espérait une autre dynamique

"Je pense qu’il serait temps que les propriétaires de ces bâtiments agissent de manière intelligente", lâche Tanguy Auspert. Des propriétaires, souvent non namurois (il y a notamment une grosse société immobilière bruxelloise), et semble-t-il, peu concernés par le sort de leurs biens. "S’il n’y a toujours pas d’auvent installé sur la façade de la galerie côté gare, c’est parce que le propriétaire a refusé que cela soit installé", explique Stéphanie Scailquin, échevine de l'urbanisme, de l'attractivité urbaine et de l'emploi . C’est elle qui a mené les réunions avec les propriétaires. Chez elle aussi la déception est manifeste. "On espérait une réaction plus rapide des propriétaires. Une autre dynamique". Une nouvelle réunion avec tous les propriétaires doit être organisée à la rentrée de septembre.

Juliette Hariga

Un quartier en pleine mutation

L’échevine nuance aussi la problématique de la galerie Wérenne en l’inscrivant dans le dossier plus large de la redynamisation du quartier de la gare. "Le manque d’investissements dans les commerces de la galerie est plus général, tous les commerces du quartier de la gare souffrent actuellement de ce manque d’investissement", explique Stéphanie Scailquin. Gare des bus, projet de centre commercial au square Léopold, changement de visage pour la place de la Station ; le quartier de la gare est en pleine mutation et la ville espère évidemment que cela soit bénéfique pour les commerces. Y compris ceux de la galerie Wérenne.

Loading...

Articles recommandés pour vous