Regions Liège

Renouvellement du permis sous conditions pour Liege Airport, les riverains réagissent: "On nous a enfin écoutés"

Renouvellement du permis de Liege Airport sous conditions: les riverains sont satisfaits

© © Tous droits réservés

01 sept. 2022 à 11:04Temps de lecture2 min
Par Martial Giot avec Caroline Adam

Liege Airport vient d’obtenir le renouvellement de son permis unique pour 20 ans. Mais il prévoit des restrictions qui pourraient être gênantes pour son développement.

Les opérations seront limitées à 50.000 vols par an. Il y en actuellement 45.000 mais l’aéroport en prévoyait 69.000 à l’horizon 2043. Un quota de bruit entre 23 heures et 6 heures du matin sera établi et une réduction progressive du bruit sera imposée. Une meilleure surveillance de la qualité de l’air sera aussi mise en place.

Des riverains satisfaits, d'autres plus sceptiques

Du côté des riverains, les réactions sont mitigées. Pour certains, c'est la satisfaction: "Nous sommes naturellement très heureux de voir qu'enfin, on nous a écoutés sur certains points, notamment sur la qualité de l'air" confie Pierre Bernard, du CLAP, le Comité Liège Air Propre. "Apparemment, ils se sont rendus compte que leur théorie loufoque sur le bruit n'allait pas tenir dans le temps et qu'il fallait imposer différentes restrictions. Mais ça ne veut absolument pas dire que nous allons lâcher sur le reste. Nous voulons que tout soit dit et connu et sous contrôle. Par exemple, dans l'étude d'incidences 2022, ils n'ont pas du tout calculé quelles étaient les incidences sur le climat. Ils mettent ça en balance de quelque chose qu'ils postulent comme par exemple le nombre d'emplois. Seulement, ni l'un, ni l'autre, ils ne l'ont étudié correctement. S'ils n'évaluent ni les côtés positifs, ni les côtés négatifs, ils sont en infraction. La Région wallonne a déjà été condamnée pour cette infraction. Elle le sera encore si elle ne change pas sa méthode."

Si certains riverains pointent du positif dans ce permis, d'autres sont plus sceptiques. C'est le cas d'Ulrich Winkler: "On devrait, dans ce cas précis, ne pas accorder le permis. La Région wallonne continue à nier et à ignorer la loi et les objectifs de l'environnement au niveau du climat" regrette-t-il.

Et côté syndical?

La FGTB Métal, présente dans plusieurs entreprises du site aéroportuaire, a elle aussi réagi: "L'obtention du nouveau permis d'environnement est une très bonne nouvelle pour la FGTB Metal" explique Joachim Schneider, son secrétaire régional. "Par contre, les limitations reprises dans le permis vont avoir un impact négatif sur le développement de l'aéroport de Liège et le volume des emplois. Le succès de l'aéroport de Liège est l'ouverture H24. Si on n'est plus opérationnel, alors on ne sera tout simplement plus concurrentiel. Je pense que certains opérateurs pourraient quitter l'aéroport."

Sur le même sujet

Liège Airport en recours contre son nouveau permis d’environnement, jugé trop restrictif

Regions Liège

Articles recommandés pour vous