RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

René Magritte à New York et au MoMA pour célébrer "Le Mystère de l'Ordinaire"

René Magritte à New York et au MoMA pour célébrer "Le Mystère de l'Ordinaire"

L'exposition, intitulée "Le Mystère de l'Ordinaire", réunit quelque 80 peintures, collages et objets mais aussi des photographies, des périodiques ou encore des oeuvres commerciales»(affiches, publicité pour des films, ...) portant sur la période 1926-1938, considérée comme l'âge d'or du surréalisme

Parmi les pièces maîtresses qui seront exposées, on trouve "L'Assassin menacé" (1926), "Les Amants" (1928), "La Trahison des images" (1929), "L'Evidence éternelle" (1930), "La Condition humaine" (1933) ou encore "Le viol" (1934).

René Magritte, né à Lessines, nourrissait une passion à peine modérée pour les films de Fantomas ainsi que les auteurs de romans policiers comme Edgar Allan Poe, Maurice Leblanc ou encore Gaston Leroux. Pour ce qui est de la peinture, il sera, entre autres, influencé par l'Impressionnisme, notamment lorsqu'il suit les cours de l' Académie des Beaux-Arts de Bruxelles (1916-1920). Il fera, par la suite, la découverte du Futurisme, un mouvement, né en Italie au début du siècle dernier, qui rejetait la tradition esthétique au profit de la modernité.

Marié en 1922 à Georgette, qu'il a connue lorsque cette dernière avait 13 ans, Magritte assurera aussi son existence par le biais de travaux qu'il qualifia d'"imbéciles", à savoir des affiches (notamment pour les salles de cinéma) et dessins publicitaires. Puis, il découvre un tableau de Giorgio De Chirico. C'est une véritable révélation. En effet, le maître de l'art métaphysique lui fait comprendre que la question n'est pas de savoir comment peindre mais bien ce qu'il faut peindre, "le Savoir pour que le mystère soit en question". L'"idée" devient donc pour Magritte le nerf de la guerre artistique bien plus que l'esthétique pure.

Selon des estimations récentes, René Magritte a réalisé entre 1.000 et 1.500 peintures.

L'exposition new-yorkaise est accompagnée d'une publication de 256 pages (50 dollars) et sera accessible au public de 10h30 à 17h30 avec une nocturne le vendredi jusqu'à 20h00.


Belga

Articles recommandés pour vous