RTBFPasser au contenu

Musique - Accueil

Rencontre avec l'envoûtante Melody Gardot

Melody Gardot
16 oct. 2021 à 14:42 - mise à jour 16 oct. 2021 à 14:463 min
Par Arnaud Quittelier - Patrick Bivort

Avec "Worrisome Heart", son premier album en 2008, la jeune chanteuse américaine Melody Gardot a mis tout le monde d'accord, comme ce fut le cas pour une certaine Norah Jones en 2001. Chanteuse de jazz, la jeune femme au prénom prédestiné revient pourtant de loin. C'est lors de sa longue convalescence d'un accident gravissime qu'elle a jeté les bases de sa musique.  

 

Née le 2 février 1985 dans le New Jersey, Melody Gardot grandit à Philadelphie (Pennsylvanie), où elle s'initie très vite à la musique et au chant. Fan de Duke Ellington, de The Mamas and the Papas et de Radiohead, Melody devient chanteuse dans des clubs de la région de Philadelphie alors qu'elle n'a que 16 ans. Puis un drame survient sur sa route. À 19 ans, alors qu'elle est en balade à vélo, une voiture la percute violemment et la laisse pour morte. La jeune chanteuse, alors étudiante en stylisme, échappe à la mort de justesse mais souffre de séquelles importantes au cerveau et à la colonne vertébrale, ce qui génère évidemment moult symptômes (douleurs musculaires, problèmes moteurs, extrême sensibilité à la lumière et au bruit). 

La musicothérapie comme remède

Ses médecins lui conseillent, entre autres, la musicothérapie. Melody Gardot s'essaie alors à l'écriture et à la composition, de sa chambre d'hôpital où elle reste de longs mois. Les résultats sont vite probants. La jeune chanteuse retrouve la mémoire qui lui faisait défaut, et ce qu'elle écrit et compose impressionne de plus en plus son entourage. Le défi est relevé. En 2005 paraît "Some Lessons - The Bedroom Sessions", un mini album de six titres qui concrétisera ce rêve, rendu possible par la volonté de s'en sortir par la musique. Entre jazz, folk et pop, Melody Gardot laisse entrevoir son talent évident. Fin 2006, son premier album "Worrisome Heart" reçoit l'acclamation de la critique et est un vrai succès commercial aux Etats-Unis. 

 

Melody Gardot - Worrisome Heart live on Jools Holland

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Mais les difficultés (elle chante assise, avec une paire de lunettes de soleil pour protéger ses yeux) rendent ses tournées compliquées et fatigantes. Après une tournée sur la côte est des Etats-Unis en 2007 et 2008, la chanteuse, désormais célèbre à travers le monde s'attelle à la composition de son deuxième album. "My One and Only Thrill", sorti le 28 avril 2009 et comprenant "Baby I'm A Fool", connaît un grand succès tant critique que public. Troisième album de la diva jazz pop, "The Absence" apparaît au grand jour en 2012, un opus qui inaugure de nouvelles saveurs latines à son répertoire. Trois ans après et avec autant de mystère dans la voix que dans la préparation, "Currency Of Man" voit la chanteuse retravailler avec le producteur Larry Klein et une équipe de musiciens et arrangeurs chevronnés. L'album qui revisite la soul teintée de gospel et de funk, aborde les sujets socio-politiques sans oublier les ballades suaves qui ont fait la réputation de Melody Gardot. Un album enregistré en public lors d'une tournée européenne paraît en 2018, avant la sortie fin 2020 de "Sunset In The Blue", un nouvel album réalisé avant et pendant le confinement. 

 

Melody Gardot - Sunset In The Blue

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un duo avec Sting

Dans cet album qui célèbre le Brésil et le jazz, la chanteuse interprétant une poignée de standards – "You Won’t Forget Me" qu’Helen Merrill fut la première à chanter en 1956, "Moon River", "I Fall in Love Too Easily" – et des compositions originales. On y découvre en bonus un morceau avec Sting, "Little Something", qui rassemble leurs voix distinctes dans un morceau pop up-tempo aux influences latines. Pour cet album, la chanteuse américaine a collaboré avec la fine équipe de "My One And Only Thrill", soit le producteur Larry Klein (Joni Mitchell, Herbie Hancock), l'arrangeur et compositeur Vince Mendoza (Björk, Robbie Williams, Elvis Costello) et le légendaire ingénieur Al Schmitt (Frank Sinatra, Joao Gilberto, Bob Dylan, Paul McCartney). Auparavant, en juin 2020 et en plein confinement, Melody a enregistré un morceau intitulé "From Paris With Love", accompagnée de son "orchestre de l’impossible", composé d’une soixantaine de musiciens du monde entier, recrutés et enregistrés par le biais des réseaux sociaux en plein confinement.

Melody Gardot était au micro de Patrick Bivort dans son émission " Classic 21 Lounge" sur Classic 21.

 

Interview de Melody Gardot dans l'émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Melody Gardot - From Paris With Love

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Écoutez la radio Musiq3 Jazz

Ecoutez Musiq3 Jazz

Sur le même sujet

25 oct. 2021 à 04:14
1 min

Articles recommandés pour vous