RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'actu du Jazz

Rencontre avec l'envoûtante chanteuse Stacey Kent

Stacey Kent
04 sept. 2022 à 08:18 - mise à jour 04 sept. 2022 à 08:18Temps de lecture1 min
Par Arnaud Quittelier - Patrick Bivort

Stacey Kent est une artiste au style si inclassable qu’elle mériterait presque qu’on ne crée rien que pour elle une catégorie capable de rendre compte de sa singularité. Sublime interprète de ce vaste répertoire de standards auquel les Américains ont donné le nom de "Great American Songbook".

Stacey Kent, qui parle couramment le français et le portugais, a au fil des années considérablement élargi ses territoires au-delà du jazz en s’aventurant du côté de la chanson et de la bossa-nova. Abordant ces genres de façon toujours très personnelle mais sans jamais chercher à en transcender les codes, la chanteuse développe un style si naturel qu’elle ne donne jamais l’impression de transgresser quelque frontière que ce soit pour passer d’un idiome à un autre. Pour Stacey Kent une chanson est un poème dont la mélodie révèle le sens de façon aussi naturelle que les inflexions du langage parlé, proposant un autre niveau d’expressivité plus émotionnel.
 
Le parcours musical de Kent a commencé dans son enfance avec des cours de piano. Une oreille attentive et une voix juste l'amènent à rechercher des occasions d'exprimer son amour de la musique. Cependant, rien ne suggérait le passage du parcours académique à celui qui l'a propulsée à la reconnaissance internationale comme l'une des plus grandes chanteuses de jazz de sa génération. Avec un catalogue de 11 albums studio, dont Breakfast On The Morning Tram (EMI/Blue Note 2007), nominé aux Grammy Awards et une liste impressionnante de collaborations, Stacey a honoré les scènes de plus de 55 pays au cours de sa carrière. 
 

Stacey Kent - One Note Samba (Lisbon, Oct. 2013)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un album à la maison

Même confinée, la chanteuse s’est évadée en 2020 : elle a mis à profit l’isolement pour explorer un nouveau territoire de chansons, guidée par ses goûts éclectiques : deux nouveautés et des reprises de Barbara, Paul Simon, Lennon-McCartney, Kurt Weill-Ira Gershwin, Chico Buarque, Fleetwood Mac. Un périple virtuel qui a donné naissance à un album intimiste, façonné "at home" avec son mari Jim Tomlinson et, à distance, son complice, l’immense pianiste Art Hirahara.

Stacey Kent était l'invitée de Patrick Bivort dans son émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21.

Interview de Stacey Kent dans l'émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ecoutez Musiq3 Jazz

Les lives : Stacey Kent (Dreamer In Concert, 2011)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les perles de Marc Danval : Toine Thys "Bowing #1"

L'actu du Jazz

Du 20 au 24 septembre, 5 des plus belles voix jazz féminines belges au Marni de Bruxelles

L'actu du Jazz

Articles recommandés pour vous