RTBFPasser au contenu
Rechercher

A portée de mots

Rencontre avec Anne Sibran : "Le premier rêve du monde", éd. Gallimard

Anne Sibran
02 mai 2022 à 15:28Temps de lecture2 min
Par Axelle Thiry

Le 8 mai 2022 à 22 h 

Chaque matin, quand Cézanne part au motif, il en appelle à ces témoins, divinités minérales, ligneuses ou liquides, traversé par cette certitude que ce qu’il cherche est au-delà du temps des hommes, au-delà de ce qu’ils voient : cet inespéré qui chaque fois surgissant semble être là depuis toujours, cet éternel présent. 
Quand ses yeux fatigués amènent Cézanne à rencontrer Barthélemy Racine, ophtalmologue de génie, et son épouse Kitsidano, jeune Indienne aveugle de naissance, qui voit ce qui ne se voit pas, un monde encore plus mystérieux s’ouvre à lui.
Cette quête éperdue de la beauté nous invite à redevenir les témoins éblouis de la terre où nous vivons. Ce roman visionnaire fait écho à une actualité vibrante et tisse un lien subtil avec les précédents ouvrages d’Anne Sibran, Je suis la bête et Enfance d’un chaman (prix Écritures & Spiritualités 2018).

 

Le premier rêve du monde - Haute Enfance - GALLIMARD - Site Gallimard
Le premier rêve du monde – Anne Sibran (anne-sibran.com)

 

"Après des études d’ethnologie et de philosophie, j’ai commencé à publier mes premiers livres. Puis, j’ai appris le Quechua à L’Inalco et profitant d’une mission Stendhal, je suis partie habiter avec ma famille en Équateur pendant quelques années. J’y ai acheté une petite maison, dans la province d’Imbabura, à mi-chemin entre la côte et la forêt. Là-bas, je travaille avec les chercheurs de l’université Andine de Quito et l’université San Francisco de Cumbaya, sur le thème des peuples premiers et de la protection de la forêt première du Yasuni, où vivent les derniers chasseurs-cueilleurs du pays. Ce travail de terrain m’a permis d’écrire plusieurs fictions pour France Culture, dont " le cercle sauvage " et le roman : Enfance d’un chaman. J’ai organisé aussi des expositions à l’Alliance Française de Quito pour permettre aux citadins de se sensibiliser sur l’importance des forêts premières.

Désormais, je vis entre la France et l’Équateur. Le balancement entre notre monde et les communautés indigènes de la Cordillère des Andes et de la forêt Amazonienne ouvre un espace d’exploration qui imprègne ma vie et mon écriture. Cézanne m’a semblé encore plus proche, quand, à des milliers de kilomètres de la France, j’écoutais les anciens Sacha Runa me raconter comment ils habitent la forêt.
Comme on le sait, l’Amazonie est grandement menacée, les désastres et les profanations sont si nombreux que j’ai voulu, le temps d’un roman, à travers la rencontre de Cézanne avec Barthelemy Racine et Kitsidano, invoquer, avant de retourner sous les arbres, la question de la beauté.
Je travaille actuellement sur un projet pour France Culture autour de Jacques Lusseyran, sur des projets jeunesse et théâtre et je commence à mettre en place, après un récent voyage en Amazonie, un grand roman sur la forêt."

 

Programmation musicale, signée Anne Sibran :

- Sons de la forêt primaire : seconde pluie.

- Le réveil de la forêt.

Atahualpa  YUPANQUI - Camino Del Indio.

Mary  YOUNGBLOOD - Grandmother's Last Sunset (album The offering).

Atahualpa  YUPANQUI - Pobrecito Soy.

 

Production et présentation : Axelle THIRY

Réalisation : Valentine GOURDANGE

Articles recommandés pour vous