RTBFPasser au contenu

Journal du Rock

Renaud évoque son dernier album dans une série de podcasts

Renaud évoque son dernier album dans une série de podcasts

C’est vendredi dernier qu’on découvrait le dernier album de Renaud, Métèque, qui compile des reprises des titres français préférés du chanteur.

Sur la page Facebook de Renaud, on découvre aujourd’hui qu’une série de 3 podcasts intitulée "Avec ma gueule de Renaud" est proposée autour de ce projet. C’est le journaliste et ami de longue date de Renaud, Didier Varrod qui s’est prêté à l’exercice d’interroger le chanteur "sur son rapport aux 13 chansons iconiques qu’il interprète dans ce nouvel album", peut-on lire.

"13 chansons qu’il aurait aimé, rêvé d’écrire, de Georges Moustaki à Georges Brassens, en passant par Hugues Auffray et tant d’autres. L’occasion de revenir sur ses engagements, ses amitiés et de raconter les artistes qu’il admire. Un podcast immersif ponctué d’anecdotes inédites qui plonge les auditeurs dans l’intimité de Renaud, à la découverte ou redécouverte de son univers poétique et engagé."

Loading...

On avait déjà pu entendre "Si tu me payes un verre", reprise de Serge Reggiani.

Cet album, Métèque, en référence à la chanson de Georges Moustaki qu’il reprend d’ailleurs pour l’occasion, est une sorte d’hommage à des artistes comme Françoise Hardy, Yves Montand, Bourvil, Jean Ferrat, Jacques Higelin, Serge Reggiani, Georges Brassens, Hugues Aufray et Boby Lapointe.

Loading...

On le retrouve dans un bar aux côtés de son ami, l’acteur Jean-Paul Rouve, à qui il semble adresser ses paroles. L’endroit ferait d’ailleurs référence à son ancien café préféré à Paris, La Closerie des Lilas.

L’album était prévu pour le 6 février mais a été retardé en raison des délais de fabrication des usines, notamment pour les vinyles.

Dans une interview au Parisien lors d’une exposition qui lui était consacrée l’année dernière (Putain d’Expo !) il avait expliqué : "Je chante. Je suis en studio depuis dix jours, je prépare un album de reprises, treize vieilles chansons françaises qui m’ont marqué, Yves Montand, Jean Ferrat, Moustaki, Reggiani, Françoise Hardy… Il reste les voix et les violons à faire " affirmait Renaud, qui rêvait de "faire cet album depuis des années".

"On travaille entre Paris et L’Isle-sur-la-Sorgue, où je vis quasiment à l’année depuis deux ans. Il va sortir en février, quand il n’y aura plus de concurrence. Et ça va faire mal !" promettait-il alors.

"J’ai éliminé la clope, je suis passé de soixante par jour à quinze. Je suis accro à la vapoteuse. Et j’ai arrêté définitivement l’alcool depuis six mois. Je suis un homme neuf", avait-il confié.

Toujours au Parisien, un proche précise : "Ces nouvelles versions sont fidèles aux textes et aux mélodies. Sa voix est meilleure, beaucoup moins rocailleuse que sur le précédent album".

L’album a été réalisé par le guitariste et compositeur Thierry Geoffroy, qui avait déjà travaillé avec Renaud sur son album Les mômes et les enfants d’abord, et arrangé par Michel Coeuriot (Michel Jonasz, Claude Nougaro…). Aucune tournée n’est prévue pour l’instant, l’artiste expliquant qu’il est à la retraite : "Je ferai un minimum de promo, c’est tout". Une émission spéciale sera pourtant proposée début mai sur France 2 autour de cette sortie avec la présence d’artistes comme Tryo et Gauvain Sers.

En novembre dernier, Bénabar proposait un nouvel album, On lâche pas l’affaire, sur lequel on le retrouvait en duo avec Renaud sur le titre "Chez les Corses". Bénabar expliquait alors : "Nous habitons dans le même coin, on se voit beaucoup. Je suis fan de lui, comme 100% des chanteurs et chanteuses français. […] Nous sommes devenus amis. C’est quelqu’un qui me touche beaucoup et qui a une personnalité très émouvante "

Loading...

Sur le même sujet

16 juin 2022 à 08:22
1 min
30 mai 2022 à 13:26
4 min

Articles recommandés pour vous