Icône représentant un article video.

Vuelta - Cyclisme

Remco vigilant avant un périlleux week-end en haute montagne : "Ça pourrait être la guerre pour le classement général"

26 août 2022 à 16:03 - mise à jour 26 août 2022 à 16:06Temps de lecture1 min
Par Antoine Hick

En rouge après son coup de force de jeudi, Remco Evenepoel a vécu une journée particulièrement tranquille ce vendredi. Coincé dans les roues de ses coéquipiers, le Belge n’a quasiment pas "donné un coup de pédale" et entame donc la suite de cette Vuelta 2022 dans la peau du leader du général. Et si Remco se montre toujours aussi confiant et ambitieux, il sait qu’il doit rester vigilant… avant un weekend de potentiellement tous les dangers.


"Demain, on aura une arrivée très dure, c’est l’une des plus dures de la Vuelta. Ce sera une étape courte, ça pourrait être un weekend long et difficile. Pourquoi la dernière montée de samedi est la plus dure ? 10km à 9% ce n’est pas facile. Surtout dans cette région du Pays basque, c’est toujours irrégulier. On va voir comment ça va se passer, il y a encore des gars qui vont essayer d’aller dans l’échappée pour gagner l’étape et derrière ça pourrait être la guerre pour le général. On va bien profiter de la journée calme d’aujourd’hui puis on abordera ce week-end. Mais l’étape de demain sera clairement l’une des plus attractives de cette Vuelta" a-t-il confié au micro de Jérôme Helguers.

La dernière périlleuse, longue et éreintante, s’annonce donc encore un petit peu plus dure que le Pico Jano, là où Remco avait réussi un joli coup d’éclat jeudi : "Sur le Pico Jano il y avait aussi des pourcentages de 12 ou 13%, ce n’était pas facile du tout" corrige-t-il, avant de se projeter prudemment vers la suite. "Je vais donner mon maximum, je vais essayer de garder l’avantage que j’ai. S’il y a des possibilités de reprendre du temps ce serait parfait, mais ce n’est pas nécessaire."

Une fois n’est pas coutume, Remco préfère donc jouer la carte de la prudence. S’il est attaqué, il répondra sans doute. Dans le cas contraire, il laissera la course venir à lui.

Remco Evenepoel en rouge avant la 7e étape de la Vuelta.
Remco Evenepoel en rouge avant la 7e étape de la Vuelta. Belga

Sur le même sujet

Intenable dans les Praeres, l’ouragan Evenepoel dégoûte encore les favoris et conforte son maillot rouge, Meintjes s’adjuge l’étape !

Vuelta - Cyclisme

Deux changements de maillot, ça bouge dans le top 10 : les classements après la 8e étape

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous