Le 8/9

Remco Evenepoel peut-il remporter un jour le Tour de France ?

L'actu sport

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 sept. 2022 à 10:25Temps de lecture1 min
Par Philomène Parmentier

Dan son regard sport, Eby Brouzakis vous parle de Remco Evenepoel, "le petit cannibale" qui a marqué l’histoire de la Belgique en remportant le Tour d’Espagne. Eby se pose une question, Remco Evenepoel peut-il remporter un jour le Tour de France ?

Pour Eby il faut rester prudent. Certes, nous avons découvert un coureur de Grand Tour, mais on sait que devenir roi de France c’est beaucoup plus compliqué. Par exemple, il y a eu Simon Yates qui a gagné la Vuelta il y a 4 ans mais qui n’a jamais gagné un Tour de France. Le Néerlandais Tom Dumoulin qui a remporté le Giro en 2017, n’a pas non plus remporté le Tour de France.

Sur le Tour de France, il y a une autre dimension, le public est plus présent, la pression médiatique est plus forte, l’intérêt du public est plus important. Le parcours aussi est plus complet, avec des pavés, du vent, des cols certes moins dur qu’en Espagne mais plus long. Le gratin des cyclistes présents au Tour de France est également plus complet que lors de la Vuelta.

Pour le Tour de France, il lui faut aussi une équipe à la hauteur de son talent. Ce qui n’est pas tout à fait le cas maintenant, il faut une grosse équipe pour remporter le Tour de France.

Mais, c’est la première fois qu’il escaladait des cols au-delà de 2000m, il a su passer les barrières physio et psychologique et c’est une précieuse indication.

Il s’est bien préparé, il a fait des tests à 2000m, il s’est préparé au sprint à 4 ou 5, il a compensé ses faiblesses. Il arrive désormais à rouler correctement en peloton. Il est le leader de son équipe mais son coach, Patrick Lefevere préfère qu’il fasse d’abord le Giro avant de se lancer dans le Tour de France.

Il va probablement devoir choisir ses courses, certains ne misent que sur le Tour de France. Mais Evenepoel est gourmand et aime bien briller sur des classiques et sur beaucoup de courses. Il a encore quelques choix à poser, mais il pourrait très vite être mûr pour le remporter.

Sur le même sujet

Remco Evenepoel est-il le nouvel Eddy Merckx ?

C'est vous qui le dites

La revue de presse : la victoire de Remco et la contre-offensive ukrainienne

Belgique

Articles recommandés pour vous