RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Remco Evenepoel avant Tirreno-Adriatico : "Impatient et curieux de me mesurer aux meilleurs coureurs"

Remco Evenepoel après sa victoire au Tour de l’Algarve, au Portugal.

Remco Evenepoel va découvrir Tirreno-Adriatico lundi. Le Brabançon a déjà remporté le Tour de l’Algarve cette saison et pris la 2e place au Tour de Valence. "C’est toujours un objectif de gagner", a-t-il répondu dimanche après-midi lors d’un événement presse en ligne. "Mais l’opposition est si forte ici que je ne peux pas me prononcer. Beaucoup de choses peuvent se passer dans une course à étapes d’une semaine et demain (lundi, ndlr) sera déjà un premier rendez-vous important. Ce n’est qu’après qu’on pourra penser au classement."

Avec quel état d’esprit aborde-t-il la "Course des deux mers" ? "Il y a une sorte de nervosité saine. C’est une marche plus haute que le Tour de Valence et le Tour de l’Algarve. Avec Paris-Nice, c’est l’un des deux grands rendez-vous des épreuves d’une semaine. Je suis vraiment curieux et impatient de me mesurer aux meilleurs coureurs."

Evenepoel a été comme tout le monde impressionné par la démonstration de Tadej Pogacar samedi aux Strade Bianche. "Je suis ambitieux, mais je me rends compte qu’avec Tadej Pogacar, le meilleur coureur du moment est également au départ ici. Il roule à un très haut niveau et semble imbattable. Mais personne n’est imbattable. Regardez le Tour des Flandres l’année dernière. Tout le monde pensait que Mathieu (van der Poel, ndlr) aller y arriver et c’est finalement Kasper Asgreen qui l’emporte."

Evenepoel reconnaît aussi que le profil du contre-la-montre d’ouverture de 13,9 km fait de Filippo Ganna le favori. "Mais je veux lui rendre la tâche difficile. Il est le meilleur coureur de contre-la-montre du monde. Ce ne sera pas facile."

Aux côtés de Remco Evenepoel, Julian Alaphilippe sera au départ de Tirreno-Adriatico. "Beaucoup de gens pensent que nous sommes rivaux, mais ce n’est pas du tout le cas", a précisé Evenepoel. "Julian et moi sommes des coéquipiers, des amis, nous ne faisons pas la course pour faire perdre l’autre. Pas du tout. Julian est mon idole, je ne ferai jamais rien de stupide pour le faire perdre. Nous courons ensemble ici et nous voulons obtenir un bon résultat avec l’équipe." Alaphilippe a répondu en indiquant qu’il voulait aider son coéquipier à obtenir un bon classement.

Sur le même sujet

Tirreno – Adriatico : Pogacar remporte la 4e étape et s’empare du maillot de leader, Evenepoel 4e

Cyclisme

Tirreno-Adriatico : Filippo Ganna impérial sur le contre-la-montre inaugural, Remco Evenepoel deuxième à 11 secondes

Cyclisme

Articles recommandés pour vous