Vuelta - Cyclisme

Remco Evenepoel après sa crevaison : "J’ai un peu paniqué, j'ai eu peur de perdre le maillot rouge"

Remco Evenepoel : "J’espère que le jury va me donner les 8 secondes que j’ai perdues à cause de ma crevaison"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Remco Evenepoel a vécu une fin de 16e étape très mouvementée, à l’instar de son concurrent Primoz Roglic. Alors que le maillot rouge a été victime d’une crevaison dans les trois derniers kilomètres de la course, le Slovène a lui violemment chuté dans le sprint final. Evenepoel, actuel leader de la Vuelta, est revenu sur cette fin d’étape complètement folle au micro de notre envoyé spécial Kevin Paepen.

"C’était l’étape la plus facile depuis le début de la Vuelta, mais les dix derniers kilomètres étaient dangereux. Je voulais me battre pour la victoire aujourd’hui… mais je n’ai pas pu avec ma crevaison à 2,5 kilomètres de l’arrivée. J’avais de bonnes jambes. J’aime ce genre d’arrivée mais malheureusement je n’ai pas pu me battre pour la victoire", a confié le coureur belge.

Au moment où Evenepoel a été victime d’une crevaison, Roglic a, de son côté, décidé d’attaquer et a pris de l’avance sur le peloton avec d’autres coureurs dont Pedersen, le vainqueur du jour : "Au début j’ai un peu paniqué car j’avais peur de perdre le maillot rouge. J’étais en stress car je n’étais pas sûr que la règle des trois kilomètres soit appliquée. Quand j’ai changé de vélo, on m’a dit que c’était bon alors ça m’a rassuré".

Au classement général, Evenepoel conserve son maillot rouge mais perd 8 secondes sur le Slovène, qui selon le jury, faisait partie du premier groupe au moment de sa chute et a donc été classé dans le temps du vainqueur, au contraire du Belge. "J’espère que Primoz va bien et qu’il pourra continuer. Mais on va voir pour le classement. Normalement, si tu as une crevaison dans les 3 derniers kilomètres, tu es classé avec le premier groupe. Si ça reste comme ça, 1 minute 26 d’avance c’est encore bien mais les montées arrivent… J’espère qu’ils vont me donner les 8 secondes que j’ai perdues à cause de la crevaison. J’avais les jambes pour être avec les meilleurs devant", a pesté Remco Evenepoel.

Peu de temps après l’interview du Belge, le jury a confirmé le classement général dans un communiqué. À l’issue de la 16e étape, Evenepoel ne compte plus qu’une minute et 26 secondes d’avance sur Roglic.

Sur le même sujet

Evenepoel résiste sans problème à Mas sur la 17e étape, Uran remporte l'étape

Vuelta - Cyclisme

Les arrivées au sommet sont de retour – le profil de la 17e étape décrypté

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous