RTBFPasser au contenu

Fête la veille des funérailles royales : Downing Street s'excuse auprès de la reine

Elizabeth II assiste aux funérailles de son époux le prince Philip, le 17 avril 2021 (gauche).
Des manifestants réclament la démission de Boris Johnson, le 12 janvier dernier à Londres (droite).
14 janv. 2022 à 11:19 - mise à jour 14 janv. 2022 à 12:302 min
Par Lisa Rouby avec AFP

"Il est profondément regrettable que cela ait eu lieu à une période de deuil national et le 10 (Downing Street) a présenté des excuses au palais". Les services du Premier ministre britannique ont fini par présenter leurs excuses à la reine Elisabeth II, à la suite de révélations sur des fêtes organisées à Downing Street la veille des funérailles de son époux Philip, en plein confinement.

Boris Johnson, Premier ministre britannique, nage en plein scandale. Accusé la semaine dernière de corruption pour la rénovation de sa résidence de fonction, il avait reconnu avoir participé à une fête tenue à Downing Street le 20 mai 2020, alors que le pays était en plein confinement. Deux autres fêtes auraient également été organisées par son staff le 16 avril dernier, soit la veille des funérailles du Prince Philip. Une nouvelle révélation qui ne passe pas.

Une différence frappante

D’un côté, les images d’une Reine esseulée, attristée, mais impeccable. Le 17 avril dernier, lors des funérailles de son époux le Prince Philip, Elizabeth II incarne l’image d’un pays tout entier soumis aux dures restrictions associées à la pandémie du coronavirus. Lors d’une cérémonie en comité réduit, elle fait ses adieux. Pas d’exception, même pour une Reine !

Loin d’être aussi exemplaire, le staff de Boris Johnson se remet au même moment de deux fêtes, organisées la veille pour célébrer le départ de deux collaborateurs. Le pays est pourtant en plein deuil national.

Le Premier ministre dans la tourmente

Ces nouvelles révélations tombent mal pour le Premier ministre, qui a dû lui-même s’expliquer au sujet d’une garden-party organisée le 20 mai 2020. "Je me suis rendu dans le jardin un peu après 18h00 le 20 mai 2020 pour remercier le personnel avant de regagner mon bureau 25 minutes plus tard pour reprendre le travail", s’est-il justifié, affirmant avoir pensé qu’il s’agissait d’une réunion de travail.

Pourtant, les invitations envoyées par son secrétaire personnel laissent peu de place au doute, conseillant aux invités "d’apporter" leur alcool.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson le 5 janvier dernier, à Londres.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson le 5 janvier dernier, à Londres. AFP et Belga

Si le chef de l’opposition, Keir Starmer a réclamé sa démission, des députés de son propre camp se retournent également contre lui. Roger Gale, député et figure importante du parti conservateur, l’a quant à lui qualifié de "mort-vivant" en appelant à son remplacement. Alors que sa popularité est au plus bas, Boris Johnson lutte pour conserver son poste.

En attendant, une enquête a été confiée à Sue Gray, membre du "Cabinet Office", qui se charge de coordonner l’action du gouvernement. Réputée redoutable, cette fonctionnaire doit faire la lumière sur une série de pots organisés dans la résidence officielle malgré des règles sanitaires strictes et contraignantes.

Sur le même sujet

12 janv. 2022 à 15:12
5 min
12 janv. 2022 à 10:53
3 min

Articles recommandés pour vous