RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Deux kilomètres de câbles aériens découpés par des voleurs

Les voleurs s'attaquent également aux câbles aériens d'ORES
06 août 2014 à 14:43 - mise à jour 06 août 2014 à 14:55Temps de lecture1 min
Par Vincent Clerin

Des vols ont ainsi été constatés dans les communes de Roisin, Sars-la-Bruyère, Blaregnies et, tout récemment, Quévy, pour un butin total cumulé de près de deux mille mètres de câble en cuivre, ce qui, pour les voleurs, à 5€ du mètre à la revente, garantit un revenu de plus ou moins dix mille euros.

Pour Ores, ce "pétage de câbles" a une toute autre portée et la remise en place de nouveaux câbles coûtera la bagatelle de 60.000 euros au gestionnaire du réseau.

Un gestionnaire qui avait d’ores et déjà prévu le remplacement généralisé du cuivre par de l’aluminium avec l’installation de câbles désormais gainés. Mais, étant donné qu’il y a 300 kilomètres de distance de fils à installer, on imagine que l’opération va prendre de très nombreuses années.

"Ils" opèrent en toute quiétude

Ce n’est évidemment pas un hasard si ce type de vols se multiplie dans les régions rurales: la faible densité de la population dans ces zones assure aux malfrats de pouvoir "travailler" en toute quiétude.

C’est ce qu’a pu constater une des dernières victimes de ce type de vol, Germain, un agriculteur de Sars-la-Bruyère, qui, ce mardi à l’aube, a d’abord été étonné de constater que la petite route devant chez lui était plongée dans le noir avant de comprendre qu’il n’y avait plus de courant quand il a actionné sans succès l’interrupteur…

Ecoutez ci-dessus une évocation des problèmes générés par ces vols dans le reportage de Stéphanie Vandreck.

Vincent Clérin

Vols de câbles électriques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Réseau ferroviaire: le vol de câble est en baisse en 2014

Belgique

Articles recommandés pour vous