Icône représentant un article video.

La Trois

Suicide et santé mentale : derrière les lignes d’écoute et de soutien

Quelqu'un à qui parler

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

29 nov. 2022 à 06:59 - mise à jour 29 nov. 2022 à 06:59Temps de lecture97 min
Par Liam Debruel

La Trois aborde le thème du suicide avec un documentaire inédit sur les lignes d'écoute suivi d'un débat avec plusieurs spécialistes de la question.

Les lignes d’écoute et de soutien en santé mentale restent toujours plus indispensables que jamais. On dénombre ainsi plus de 3 millions d’appels par an, et ce à toute heure de la journée.

Le but de ces numéros reste clair : essayer d’aider au mieux possible la personne au bout du fil. Le documentaire inédit d’Anne-Sophie Reinhardt “Quelqu’un à qui parler” revient sur ces oreilles prêtes à écouter toutes les peines et les maux exprimés au téléphone.

Derrière ces écoutants se trouvent des individus qui cherchent à consoler, rassurer et surtout soutenir toute personne les appelant pour leur parler de ce qui les ronge de l’intérieur. 

LES BATELIÈRES PRODUCTIONS

Le débat

Ce programme est suivi d'un débat animé par Julie Morelle.

Les invités:

- Dominique Nothomb, directrice du Centre de Prévention du Suicide de Bruxelles qui offre notamment une ligne d’écoute anonyme et gratuite (le 0800/32 123) à toute personne en détresse suicidaire.

Florence Ringlet, directrice thérapeutique de l’asbl " Un pass dans l’impasse ", centre wallon de référence en matière de prévention du suicide.

- Le Professeur Gérald Deschietere, responsable de l’Unité de crise et d’urgences psychiatriques aux cliniques St Luc à Bruxelles.

– Le Professeur Vincent Lorant, sociologue à l’Institut de recherche santé et société de l’UCLouvain.

- Betty Leruitte, maman endeuillée qui évoque son travail de reconstruction dans le livre " Sa guitare et son chat. L’histoire de Mike ".

 

 

Regard Sur - Débat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous